A la une, Actualité, Art et culture, Opinion, Politique

Cap-Haïtien/Culture: Moise Jean Charles a qualifié de dérive la participation de Sweet Micky aux festivités de la 2eme ville du pays

Moise Jean Charles

Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, le leader du Parti Pitit Desalin, Jean-Charles Moïse a pris position face à ce qu’il appelle dérive qui s’est passé lors des festivités carnavalesques au Cap-Haïtien.

Cap-Haitien, https://www.lemiroirinfo.ca, Mercredi 26 Février 2020

Le chef du parti Pitit Desalin, Jean-Charles Moïse affirme que le carnaval ne peut-être considéré comme un outil apolitique. Selon lui, le carnaval ne peut effacer l’argent du programme PetroCaribe, le phénomène de la faim que traverse actuellement le pays et les problèmes qui existent dans les hôpitaux.

L’ancien candidat à la magistrature suprême de l’État estime que la manifestation qui était prévue ce mardi 25 février 2020 au Cap-Haïtien a été annulée en raison de ses adversaires qui ne sont plus dans la ville. Jean-Charles Moïse souligne en gras la présence des deux grands ténors de la musique haïtienne, Tropicana et Septentrional qui vont se performer à la troisième soirée des jours gras aux côtés de la formation musicale Anbyans, notamment.

Jean-Charles Moïse qui se dit satisfait du comportement affiché par la population capoise face à ce qu’il qualifie l’intolérable, l’invite cette fois-ci à
participer massivement aux défilés carnavalesques de ce mardi, dans le calme et la sérénité.

Toutefois, le lead vocal de «Sweet Micky» JOSEPH Michel Martelly qualifie son retrait au 3ème jour gras comme étant un acte de sagesse afin d’éviter plus de victimes au sein de la population capoise.

Il conseille en outre à la population de reprendre le flambeau de la mobilisation immédiatement après le carnaval.
« Le pays appartient aux enfants de Dessalines » scande Jean-Charles Moïse, sous un ton victorieux.

Auteur: Guyno DUVERNÉ

%d blogueurs aiment cette page :