Cliquer pour écouter la Radio 
                         Cliquer pour écouter la Radio 

Comprendre le vote aux Élections présidentielles américaines ? Perspective d’un immigrant noir !

« La démarche scientifique n’utilise pas le verbe croire; la science se contente de proposer des modèles explicatifs provisoires de la réalité; et elle est prête à les modifier dès qu’une information nouvelle apporte une contradiction. » (Albert Jacquard).

Washington, https://www.lemiroirinfo.ca, Mardi 20 Octobre 2020

Je ne dis à personne de ne pas voter, mais je veux porter mes compatriotes à la réflexion pour ne pas se laisser berner par des prédateurs qui ne défendent que leurs intérêts. Dans les pays dits grandes démocraties, le système de vote n’est pas aussi démocratique qu’on l’aurait pensé.

Il y a non seulement une oligarchie qui défend ses intérêts et qui donnent le ton ; mais aussi, il y a un agenda global des diverses oligarchies du monde qui doit être défendu également. Le rôle de la presse lors des élections est surtout de faire la propagande, et non pas d’orienter les citoyens à faire les bons choix et à comprendre les idées et les politiques publiques proposées.

Une personne qui n’a jamais pris le temps d’ouvrir de bons livres d’histoire des idées politiques, économiques et sociales, de sociologie, de science politique et de politique publique, est pour ainsi dire un robot programmé qui agit selon le vœu de ses programmeurs.

Mes expériences de vote aux États-Unis

Je vis aux États-Unis depuis 20 ans ; j’ai déjà voté dans trois élections présidentielles parce que je croyais fermement que mon vote était compté et que je pouvais faire la différence en exerçant ce droit qui est garanti par la Constitution comme citoyen modèle.

Ce n’est qu’après mes études de maitrise en Affaires Publiques et Relations Internationales que j’ai pris le temps d’ouvrir des livres, d’effectuer des recherches et d’essayer de comprendre cette histoire de Suffrage Universel Indirect qui est un système établi un peu partout dans le monde. Je ne vais pas faire une étude sur ce sujet, mais j’aimerais bien dire à ceux qui votent dans les élections présidentielles américaines de lire pour comprendre la raison d’être du Collège Électoral et son fonctionnement.

Nombre de nos compatriotes votent aux États-Unis d’Amérique parce qu’ils entendent dire à la Radio et à la Télévision qu’il faut voter et/ou encore, en fonction de leur appartenance à un parti. À rappeler que la grande majorité des Haïtiens-Américains sont des démocrates ; ils sont enregistrés en tant que tel. Mais, malheureusement, nombre d’entre eux ne connaissent pas l’histoire des partis aux États-Unis et ne savent même pas pourquoi ils sont démocrates et républicains.

Par contre, les activistes haïtiens aux États-Unis savent très bien pourquoi ils font campagne ; ils ne font que défendre leurs intérêts. Après les élections, certains sont récompensés. Je vous rappelle qu’il y a une communauté haïtienne qui ne représente rien sur l’échiquier politique américain. Nos compatriotes aiment se faire voir. Ce que j’écris, vous ne le lirez nulle part, mais faites votre devoir, chercher des informations et formez-vous pour ne pas jouer le rôle de marionnettes entre les mains de bluffeurs.

Certains professionnels haïtiens aux États-Unis savent bien qu’avoir accès à des politiciens les garantit pas mal de choses. « Lè w gen kontak blan bò isit, ou ka fè anpil bagay, kale kò w sou konpatriyòt ou jan w vle, fè dezòd ann Haiti, sitou lè w ka kontribiye ti kòb nan kanpay ». Ce n’est pas un hasard que la Communauté haïtienne souffre et qu’on n’arrive jamais à faire entendre nos voix et porter le Département d’État américain à repenser sa politique discriminatoire par rapport à Haïti.

Les forces de « l’Establishment » dans le choix des dirigeants américains

Aux-États Unis d’Amérique, il y a ce qu’on appelle l’ « Establishment ». L’Establishment est un terme général pour les gens de la finance, des affaires et des professions, les ténors des églises constituées, les sociétés secrètes, en grande partie du Nord-Est, qui détiennent la principale mesure de pouvoir et d’influence dans ce pays, quelle que soit l’administration qui occupe la Maison Blanche. L’argent est le nerf de toutes choses sur cette terre. Ce sont les grands qui mènent le monde, et ce sont les riches qui dessinent les politiques publiques aux États-Unis d’Amérique.

Vous serez étonnés d’entendre que l’Arcane et l’Egrégore de ce pays comme établis par les Pères Fondateurs de ce pays ne prévoient pas de femmes au niveau de la magistrature suprême de l’État. L’Establishment choisit celui qui doit résider au 1600, Pennsylvania Avenue NW à Washington D.C. Le Congrès et le Sénat sont aussi nommés à coup d’argent. Prenez le temps de lire sur le processus électoral aux Etats-Unis d’Amérique, et vous comprendrez comment la presse est utilisée pour diriger les gens là où l’establishment veut les amener. Un « outsider » ne peut pas gagner les présidentielles aux États-Unis comme par enchantement ou par surprise.

L’Establishment est en contrôle. Ce n’est pas sans raison qu’un candidat indépendant n’a jamais pu gagner les élections présidentielles au pays de l’Oncle Sam. L’establishment détermine ce qui adviendra du pays dans la décennie à venir, durant les prochains quatre années et définit les grandes lignes de la politique interne et externe. Les enfants et les débiles mentaux ne font pas de la politique aux États-Unis d’Amérique. Voilà pourquoi les dirigeants de ce pays sont des initiés de la Franc-maçonnerie et de nombre d’écoles de mystères, avant tout.

Le populaire ne compte pas pour les présidentielles américaines

Tout journaliste ayant pignon sur rue dans la presse américaine sait déjà qui sera l’élu le 3 Novembre prochain. Vous savez, la grande majorité des individus de ce monde sont des zombifiés, et les États-Unis ne sont pas épargnés. Pour avoir l’esprit sain dans ce pays, il faut éviter d’être intoxiqué par la presse et les studios de cinéma. Sachez bien chers compatriotes, votre vote ne compte pas, surtout pour les présidentielles. Voter est indispensable aux États-Unis d’Amérique au niveau des élections locales, municipales, législatives au niveau d’un État (Législature d’État).

 Si vous habitez dans un comté, il faut bien voter pour établir the « School Board » ou la Commission Scolaire du comté (petite ville) dans lequel on vit ; il faut voter pour établir les juges dans les tribunaux locaux. On ne peut pas voler vos votes facilement dans les élections locales. Le seul moyen pour un candidat populaire dans une ville de ne pas gagner les élections locales c’est d’être combattu par les riches de l’Etat(State) qui ont un intérêt dans cette ville. Les mairies des grandes villes sont toujours dirigées par ceux que l’Establishment de la ville établit.

Quand vous voyez un candidat aux présidentielles américaines venir dans notre communauté pour se mettre à genoux, c’est vraiment une pièce de théâtre jouée pour faire rire des singes. Trump avait fait des promesses en 2016 à « Little Haïti », mais il n’a pas pu les tenir. Biden ne saurait rien faire pour notre communauté, car il a passé huit ans à la Maison Blanche avec Obama ; s’il avait de la volonté et s’il n’était pas méchant, Bill et Hillary Clinton n’auraient pu nous mettre à genoux en guenilles. Ne vous laissez pas abuser ; les politiciens de ce pays nous traitent comme des canards sauvages.

 En Haïti, dans les petits pays, nous savons que les élections sont truquées, ce sont des élections-sélections. Ce qui n’est pas différent pour les présidentielles américaines. Si en Haïti, on établit des marionnettes pour tenir le pays dans un état « latrinaire » ; Aux États-Unis d’Amérique, l’Establishment sélectionne des dirigeants pour faire sa volonté ou mener sa politique. On ne choisit pas un candidat pour ses beaux yeux et sa corpulence, mais pour accomplir la tâche pour laquelle il ou elle a été sélectionné. Le motto ici est : « Les riches deviennent plus riches, et les pauvres deviennent plus pauvres ; et la classe moyenne s’amoindrit et dépérit. » Pendant qu’on parle de Trump qui n’a payé que 750 dollars de taxe durant sa première année à la Maison Blanche ; on oublie que Jeff Bezos a fait un profit net de douze milliards de dollars en 2018, et il n’a même pas payé un dollar. Va fouiller pour voir si les individus ayant un revenu et/ou un profit de plus de cinquante millions de dollars par année payent vraiment ce qu’ils devraient ou doivent payer.

Je vous laisse avec ces quelques citations de ces grands hommes qui ont marqué notre monde :

« Ce qui compte ce n’est pas le vote, c’est comment on compte les votes. » (Joseph Staline)

« Si le vote faisait une différence, ils ne nous laisseraient pas le faire. » (Mark Twain)

« Voter c’est comme choisir la balle avec laquelle on va vous tuer. »

« L’adulte ne croit pas au Père Noel. Il vote. » (Pierre Desproges)

« Si voter changeait quelque chose, il y a longtemps que cela serait interdit. »

Dans un pays où il y a un suffrage universel indirect, les votes sont comptés par les élus de l’establishment et le résultat de ces élections est toujours prémédité.

Kerlens Tilus 10/20/2020

Snel76_2000@yahoo.com

Tel : 631-639-0844