Entre Juifs et Africains, à qui doit-on la paternité de l’humanité ?

Sans tergiverser, l’auteur du livre,  « Kongo : Égrégore du monde », Teddy Mfitu répond à cette assertion dans son dernier ouvrage en date intitulé: ‘’Ipseite courtelinesque’’. Dans ce bouquin qui suscite déjà des polémiques, Teddy a remis en question l’idée selon laquelle les Juifs seraient à l’origine de la création comme peuple de Dieu.

Montréal, https://www.lemiroirinfo.ca, Jeudi 15 Octobre 2020

Pour cet expert africain des questions internationales, l’Afrique étant reconnu par tous comme le berceau de l’humanité [lieu de l’apparition de la vie sous forme humaine], affirme que les premiers habitants de la Terre furent NOIRS et ont habité en Afrique.

Pour étayer sa thèse, Teddy Mfitu, polymathe et philologue, a accepté de se confier à l’un des journalistes du journal en ligne: MiroirInfo, Mackenz Dorvilus.

Mackenz Dorvilus : Depuis toujours, nous savons que le peuple juif est le peuple de la création, mais vous dites dans votre ouvrage Ipseite courtelinesque que le peuple de la création c’est le Kongo. Comment  pouvez nous expliquer cela?

Teddy Mfitu: Ceux qui ont lu mon premier livre intitulé :  » Kongo : « égrégore du monde » paru aux éditions du Pangolin en 2019 connaissent la réponse. Le problème est simple. Il n’y a plus de doute, c’est le continent africain qui est reconnu par tous comme le berceau de l’humanité, donc lieu de l’apparition de la vie sous forme humaine.

Il faut maintenant identifier qui est réellement ce peuple juif dont vous parlez. Est-ce, ce qui habite Israël avec comme capitale Tel Aviv ou un autre peuple?

Mon quatrième livre à paraître en 2022 intitulé:  » LES CRYPTO-JUIFS » est totalement consacré à ce seul sujet.

Nonobstant, toutes les recherches ont démontré que les premiers habitants de la terre étaient des noirs et ont habité en Afrique. Si les juifs dont vous faites référence répondent à ces deux critères, alors ce sont eux. Sinon, il faut qu’ils nous expliquent quelle création qui aurait fait d’eux des primo-habitants de la terre.

M D: Plusieurs auteurs africains parlent de la région du grand lac comme l’endroit où l’humanité a commencé. Où se situe exactement cette région ?

T M: La région des grands lacs est située au coeur du continent africain et englobe la République Démocratique du Congo à Kinshasa ainsi que ses 9 pays limitrophes qui notamment :

– La République centrafricaine et le Soudan du Sud au Nord;

– L’Ouganda, le Rwanda, le Burundi et la Tanzanie à l’est.

– La République du Congo à Brazzaville et l’Angola à l’Ouest

– La Zambie au Sud

M D: Avez-vous des preuves solides que le peuple Kongo est le peuple de la création ?

T M: Oui, toutes les preuves sont contenues dans ce livre et nous encourageons aux afro-descendants de l’acheter, de le lire et de le partager.

M D: Si vous affirmez que le peuple de la création c’est le Kongo, cela sous entend que l’Afrique est la base de l’humanité ?

T M: C’est exact

M D: Pourquoi écrivez-vous le kongo avec K au lieu de la lettre C ?

T M: KONGO signifie Dieu, Cercle, Centre, Amour et Couleur bleue ( Nous l’avons expliqué dans notre premier livre).

CONGO n’a pas une définition significative, sinon il vient du latin CONGOLUNUS qui veut dire visqueux, boueux. Et en français CONGOLISATION veut dire territoire empêtré dans des autonomismes régionaux. Bref, désordre.

En réalité, le changement de KONGO en CONGO par les explorateurs fut réalisé pour des raisons spirituelles. Lorsqu’on change votre nom, on change aussi votre nature. Par ce qu’une identité est une attribution qui comporte la vibration qui nous lie à la Providence, au Créateur. Voilà pourquoi j’ai publié IPSEITE COURTELINESQUE pour expliquer aux afro-descendants l’importance des attributions que nous portons et qui relient les ascendants aux descendants.

M D: Quelles sont les particularités du peuple de la création ?

T M: Le peuple de la création a pour particularité d’enseigner aux autres les mystères divins, de transmettre aux générations futures les connaissances utiles à la survie et a pour vocation de préserver la vie.

MD: Un grand merci à vous Teddy Mfitu d’avoir accepté de nous parler et surtout bon succès.

T M: Merci aussi à vous Mackenz de cette opportunité et longue vie au journal www.leMiroirInfo.ca

Mackenz Dorvilus, courriel : mimosed9@gmail.com

%d blogueurs aiment cette page :