Haïti-Gouvernance : Quand Jovenel Moïse est mal conseillé et ses jours comptent à la tête du pays!

Il lui reste 2 ans et 4 mois pour boucler son mandat de 5 ans qu’il a eu grâce aux promesses électorales trompeuses. Cependant, la colère populaire veut à tout prix écourter ses jours de jouissance à la mamelle de la vache.

Par Quetony SAINT-VIL
Montréal, (https://www.lemiroirinfo.com), Mardi 29 octobre 2019

L’arrivée du Président Jovenel Moïse dans les arènes du pouvoir en 2016 avec de belles idées a été l’opportunité pour ce fils de paysans de marquer l’histoire d’Haïti de manière positive.

L’échec de l’homme des bananeraies a été visible en moins de deux ans de gouvernance. Il a choisi d’être la doublure de Michel Joseph Martelly au lieu de transformer ses paroles en actes.

En effet, la décision de couper les franchises et certains contrats énergétiques est une bonne idée mais le contexte a été mal choisi. C’est comme de jeter de la gazoline sur le feu.

Cela paraît plus à une vengeance face aux secteurs qui réclament son départ pour son incapacité à diriger. Ces mesures renforcent les mouvements de rues qui souhaitent sa démission.

La réduction de la taille du gouvernement et la nationalisation des  services d’électricité  offerts  par les trois compagnies énergétiques à l’État  devraient être entamées dès les premiers jours de Jovenel Moïse au palais National.

LEAVE A RESPONSE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :