A la une, Actualité, Environnement, Santé, Société

Coronavirus : Haïti fait figure de bon élève sur la scène planétaire

Alors que le nouveau Coronavirus continue d’ébranler le monde, avec beaucoup plus de nouveaux cas confirmés occasionnant ainsi des dizaines de décès par jour, Haïti reste à ce jour l’un des rares pays qui n’a pas été encore touché par le covid-19.

Port-au-Prince, https://www.lemiroirinfo.ca, Jeudi 19 Mars 2020

Tous les grands médias internationaux en parlent. Cette fois-ci ce n’est pas pour parler des actes de banditisme mais pour le citer comme le seul pays caribéen qui n’a pas encore recensé de cas de covid-19 positif. Ils citent l’exemple d’Haïti dans leurs éditions de nouvelles et dans  des émissions de débats de grande audience.

Pourtant, selon les statistiques, Haïti est classée parmi les pays les plus vulnérables en matières environnementales et sanitaires, au monde.  Le pays ne compte que 3 354 médecins, selon les données d’Évaluation des prestations des services de soins de santé (EPSS-II), publiées en 2019.

  Les résultats indiquent que les différentes institutions sanitaires du pays ont mis au service de la population un total de 19 195 prestataires. Ils sont constitués essentiellement de personnel infirmier, soit 8 202. Vient ensuite, le personnel communautaire. Il est composé de 3 972 agents.

Sur plan environnemental, le mode de vie d’une large partie de la population laisse à désirer. Pas d’infrastructures sanitaires, pas d’eau potable, pas de route. Tout est à repenser ou penser tout bonnement. Au niveau des frontalières, n’en parlons pas. C’est une véritable passoire pour les travailleurs irréguliers et les contrebandiers.

Malgré tout, le pays est encore protégé par ce mal du siècle qu’est le Covid-19. Est-ce une providence, un coup de chance,  ou, cela fait-il partie du plan de contingence en matières de sécurité nationale, mis en place par le nouveau gouvernement en place en vue d’éviter toute éventuelle apparition du virus au pays ?

En tout cas, la bataille n’est jusque-là pas encore gagnée. La vigilance est toujours de mise. Les mesures de préventions doivent être appliquées à la lettre, afin d’éviter au pays une potentielle catastrophe sanitaire irréversible, pire que le choléra, en 2010.

Auteur : Louiny FONTAL, courriel : fontallouiny1980@gmail.com

%d blogueurs aiment cette page :