A la une, Actualité, Art et culture, Éducation, International, Société

Haiti/Liberté de la Presse: L’UNESCO sensibilise les acteurs sur la désinfodémie

Haïti célèbre la Journée mondiale de la liberté de la presse ce 3 mai 2020, sur le thème «Journalisme sans crainte, ni complaisance ». Ce thème vise à mettre en valeur le caractère libre et indépendant du travail des médias, tout en soulignant la responsabilité des travailleurs de la presse, lit-on dans un communiqué de l’UNESCO soumis à la rédaction de Lemiroirinfo.

Port-au-Prince, https://www.lemiroirinfo.ca, Dimanche 03 Mai 2020

« Alors que le monde fait face à la désinfodémie, cette vague de fausses informations sur la pandémie de la COVID-19, les médias sont plus que jamais face à leur responsabilité au regard de l’objectivité dans le traitement de l’information, et doivent recourir à la science pour communiquer les faits, et contribuer à sauver des vies » a affirmé la Représentante de l’UNESCO en Haïti, Pilar Alvarez-Laso.

L’organisation entame une vaste campagne de sensibilisation contre la désinformation, une discussion avec les réseaux des radios communautaires ainsi qu’une réunion de haut niveau avec les différents secteurs, notamment le gouvernement et les associations de médias et de journalistes, pour réfléchir sur la problématique de la désinformation dans le contexte de la COVID-19.

«Haïti recule de 21 places au classement mondial de la liberté de la presse 2020, réalisé par Reporters sans frontières (RSF). Cela révèle la nécessité pour tous les acteurs concernés de travailler sans relâche pour replacer Haïti dans une meilleure position dans ce classement» a souligné l’organisme onusien.

«L’UNESCO saisit l’occasion pour honorer la mémoire de tous les journalistes victimes dans l’exercice de leur métier ou à cause de leur statut de journalistes et demande aux autorités compétentes de mettre tous les moyens en œuvre pour faire la lumière sur les cas non encore élucidés en particulier «Jean Dominique, Vladjimir Legagneur, Rospide Pétion, Néhémie Joseph et récemment Georges Allen» a relaté le dit Communiqué signé par Jeffrey Clark Lochard spécialiste de communication de l’UNESCO à Port au Prince.

La rédaction

%d blogueurs aiment cette page :