Haiti-Nord ’Est: Justice/corruption : Le Tribunal de Première Instance de Fort-Liberté privé de son doyen et de son commissaire du gvt pour détournements de fonds


Arrêtés par la police dans le cadre du trafic et possession de stupéfiants, ces présumés trafiquants (André Jonas/Louis Faubert * noms d’emprunt) ont été relâchés par le Tribunal de Première Instance (TPI) de Fort-Liberté après avoir déposé au greffe du dit tribunal une caution de (2, 500,000 gourdes) deux millions cinq cent mille gourdes.


Le Doyen du TPI, Me Robert Cadet et le commissaire du gouvernement, Me Hérode Bien-aimé se sont arrangés pour garder une partie de cet argent aux fins de l’organisation des assises criminelles en attendant que le Ministère de la Justice pourvoit au budget de cette activité, se défendent-ils.


En effet, en négligeant les procédures que requière la loi dans ce dossier et pour avoir utilisé l’argent destiné au Trésor Public à d’autres fins et sans aucune autorisation, le secrétaire général au bureau de l’Ordre des Avocats de Fort-Liberté, Me Evens Fils, crie au scandale de corruption.


Après maintes dénonciations dans la presse locale et dans les médias sociaux qui ont duré plus de 6 mois, le Ministère de la Justice et de la Sécurité Publique (MJSP) et le Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ) ont décidé de passer de la parole aux actes en écartant du système judiciaire le Doyen Me Robert Cadet et le commissaire du gouvernement, Me Hérode Bien-aimé.


Pour ne pas laisser de vide dans cette juridiction, le Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire, (CSPJ), a permis à Me Wilfrid Brutus de siéger comme Doyen par intérim.

Puis le ministre de la Justice et de la Sécurité Publique (MJSP) Me Roudy Jean Aly a mis en disponibilité Me Hérode Bien-aimé sans solde à la tête du Parquet, le vendredi 13 décembre 2019. Pour l’instant, l’un des substituts assume l’intérim du parquet en attendant l’aboutissement d’une enquête autour des faits graves qui leurs sont reprochés .


Avocats et justiciables dans la Cité de Joseph Davilmar Théodore applaudissent la décision du Ministère de la justice et de la Sécurité publique (MJSP) et du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ) d’écarter du système Robert Cadet et Hérode Bien-aimé. Ils disent espérer dans les jours qui viennent d’autres coups de balais soient opérés afin d’épurer le système.

Auteur: Roceny CHENOT

%d blogueurs aiment cette page :