Haïti-Port-au-Prince : Le résumé des informations de la semaine du 14 au 19 septembre 2020

Les noms des 9 membres formant le nouveau conseil électoral provisoire sont désormais connus. L’arrêté mettant en branle la machine électorale a été publié dans le journal officiel le Moniteur, vendredi. A peine nommés les membres du nouveau CEP sont déjà Contestés par le secteur démocratique qui ne jure que par la démission du chef de l’État.

Le mouvement revendicatif des policiers Fantom509, des lycéens et des militants ont ébranlé les autorités exécutives du régime PHTK, au cours de cette semaine.

Funérailles du bâtonnier Monferrier Dorval

 Depuis le début du mois de septembre  les manifestations se sont multipliées en Haïti suite à l’assassinat du bâtonnier de Port-au-Prince Monferrier Dorval, qui a été abattu à son domicile, non loin de la résidence officielle du président d’Haïti. Ses funérailles ont été chantées en toute intimité jeudi dernier.

Haïti-Migration: 58 000 haïtiens menacés d’expulsion aux États-Unis

 Plus de 58 000 Haïtiens vivant aux États-Unis avec le statut TPS risquent pour de bon la déportation massive au delà du 4 janvier 2021, selon une décision de la Cour d’Appel de l’état de la Californie.

Les noms des 9 membres formant le nouveau conseil électoral provisoire sont désormais connus. L’arrêté mettant en branle la machine électorale a été publié dans le journal officiel le Moniteur, vendredi 18 septembre 2020.  

C’est le président de la  République Jovenel Moïse qui a fait publier vendredi, dans le journal officiel Le Moniteur, la liste des neuf membres de ce nouveau Conseil Électoral Provisoire (CEP).

Il s’agit Louis Arlext Noël, représentant du secteur des handicapés; Nadia Jules Amédée, représentante des secteurs paysan/coopérative; Guylande Mésadieu, représentante du secteur des droits humains; Antonio Détil, représentant du secteur de la jeunesse; Patrick Numa, représentant du secteur syndical; Esperancia César, représentante de la diaspora; Josette Macillon, représentante des organisations de femmes; Guy Roméus, représentant des cultes réformés et Marie Rosemère Joseph Pierre, représentante du culte vaudou.

Selon l’arrêté du 18 septembre 2020, le nouveau CEP a pour mission d’organiser le référendum constitutionnel afin de doter le pays d’une nouvelle constitution; organiser les élections locales, municipales, législatives et présidentielles; organiser les élections pour tous autres postes vacants ou qui pourraient le devenir en attendant l’établissement du Conseil Électoral Permanent.

 La publication des membres du CEP a été faite 24 heures après une déclaration d’un officiel du département avait appelé le président Jovenel Moise à avancer dans le processus électoral, menaçant de sanctions ceux qui poseraient un obstacle au processus électoral.

Contestation des nouveaux membres du CEP

À peine nommés, les membres du nouveau CEP sont déjà Contestés par le secteur démocratique qui ne jure que par la démission du chef de l’État. L’opposition haïtienne rejette catégoriquement le CEP-Dermalog de Jovenel Moise. « Jovenel Moïse mete kanpe yon konsèy elektoral ak 9 Manm PHTK» a déclaré Me. André Michel, un des porte-paroles du secteur démocratique. Il a, au nom de l’opposition haïtienne, rejeté d’un revers de main la constitution d’un CEP en dehors de tout consensus politique. « Ce CEP de domestiques partira avant le 7 février 2021 », souligne d’un ton ferme  André Michel.

 Un peu plus tôt de la semaine, les États-Unis  avaient menacé tous ceux qui font obstacle au processus électoral en Haïti via un tweet sur la page officielle de l’ambassade américaine en Haïti.

« Une démocratie qui fonctionne bien exige que toutes les branches du pouvoir, y compris le parlement, jouent leurs rôles. Nous encourageons les parties prenantes d’Haïti à accomplir leur travail et à former un CEP comme prévu dans sa constitution. Haïti doit faire son travail et former un nouveau CEP avec des membres ayant une réputation d’intégrité, d’honnêteté et de compétence pour organiser un processus électoral libre et juste. Il y a des conséquences pour ceux qui y font obstacle », fin de citation.

Face à cette menace non voilée, le secteur démocratique et populaire à travers son porte-parole, Me André Michel qualifie ce message de chantage pour pouvoir octroyer le champ libre au camp PHTK et alliés d’opérer. Les acteurs politiques de l’opposition n’entendent pas baisser les bras et veulent poursuivre la mobilisation afin de parvenir au départ de Jovenel Moïse à la fin de son mandat, disent-ils le 7 février 2021 tout en réitérant qu’aucune élection n’est possible avec Jovenel Moïse.

De nouvelles têtes dans la diplomatie haïtienne  

Du sang neuf dans la diplomatie haïtienne. L’exécutif haïtien a nommé une dizaine de représentants et de consulats dans les missions diplomatiques à l’étranger. Un arrêté publié dans le journal officiel de la république Le Moniteur en date du 14 septembre 2020 en atteste l’authenticité.

Il s’agit d’Antonio Rodrigue qui est nommé représentant d’Haïti auprès de l’Organisation des Nations Unies, Beausoleil Sam, représentant d’Haïti auprès de la CARICOM, Smith Augustin, représentant extraordinaire et plénipotentiaire d’Haïti en République Dominicaine, Jean Josué Pierre, représentant d’Haïti en France, Louis Marie Monfort Saintil comme représentant d’Haïti en Espagne, Frantz Bataille est nommé à la tête de la mission diplomatique d’Haïti en Allemagne, Helph Monod Honorat à la tête de la mission diplomatique d’Haïti au Japon et Wedlyne Francis Pierre qui est nommé Consul Général d’Haïti à Paris.

Dans cet arrêté, la citoyenne Yolande Mayard Joseph a été nommée directrice Générale de l’Office de la Protection du Citoyen.

Cap-Haïtien : Protestation contre les cours en ligne à la Faculté de Droit

Plus d’une vingtaine  d’étudiants de la faculté de droit, des sciences économiques et de gestion, du Cap-Haïtien, ont organisé, mercredi dernier,  un sit-in devant les locaux de ladite Faculté.

Objectif: protester contre la décision du doyen Jusnerd Nelson de lancer cours en ligne pour les éducations de la faculté. Cette décision fait suite aux mesures de prévention prises par les autorités en place, depuis le mois de mars dernier, en vue de faire face au nouveau coronavirus.

Pour ces étudiants protestataires, la faculté n’est pas encore bien équipée pour dispenser des cours en ligne. Professeurs peu qualifiés, mauvaise connexion d’internet et carence en électricité, sont entres autres difficultés soulevées par ces étudiants pour justifier leur revendications. Ils invitent en ce sens, au décanat de la faculté de revenir sur cette décision  qu’ils qualifient d’arbitraire.

Audain Larose, c’est le nouveau responsable de la brigade de sécurité des aires protégées,  Bsap, une entité du ministère de l’environnement. C’est le  délégué départemental du Nord,  Pierrot Augustin Degaul qui a procédé à son installation, ce mardi 15 septembre 2020.

Dans son intervention, Pierrot Augustin Degaul a rappelé au nouveau responsable de la Bsap dan dans le département, la tache qui l’attend. M Augustin Degoul en a profité pour informer que Bsap est une institution autonome, reconnue par la constitution de 1989.  « Placés sous la direction du ministère de l’environnement, les agents de la Bsap ne peuvent pas interpeller ou arrêter, sauf si, une infraction est commise dans la zone des aires protégées » rappelle le représentant du président de la République dans le Nord.

Les précisions du délégué départemental du Nord, Pierrot Augustin Degaul. De son côté, le nouveau responsable de la Bsap promet qu’il prendra des mesures appropriées pour combattre la dégradation de l’environnement dans la région.

Lancement mardi dernier de cinq sous projets de bétonnage des rues de 5 communes du département du Nord. Il s’agit en fait des communes de Limonade, Milot, Quartier Morin, Plaine du Nord et Acul du Nord. Cette activité rentre dans le cadre d’une coopération entre la Banque Mondiale et l’État haïtien. Elle fait partie du projet de  développement municipal et de résilience urbaine.

Une enveloppe de 56 millions de dollars américains est disponible pour le financement de ces travaux bétonnage de ces communes, précise le directeur des collectivités territoriales, une entité du ministère de l’Intérieur et des collectivités territoriales, M. Mallew Etienne, présent à la cérémonie de lancement dudit projet.

Enfin, un programme baptisé « jounen kreyòl » s’est tenu dimanche dernier au marché tourisme du Cap-Haïtien, situé au boulevard de cette ville.

Beaucoup de fêtards ont pris part à ce programme. La jeune artiste très adulée, Tafa mi soleil était l’invité d’honneur de la soirée.  Avec sa voie envoûtante, elle a charmé le cœur de ses fans, dans une folle ambiance. Le port de masque a été totalement absent à cette activité de foule. On a oublié très vite les gestes barrières liés à la Covid-19. Ce virus qui continue pourtant de faire des victimes dans le pays et à travers le reste du monde.

La rédaction