Herns Mesaours sombré dans une affaire de trafic de visas et de mariages frauduleux

Photo

L’activiste politique, Herns Mesamours, qui a vu la popularisation de sa personne à travers des organismes « Korejèn » qu’il a mis en place avec ses camarades à la Faculté de Droit, des Sciences Économiques et de Gestion du Cap-Haïtien et « Perspective Haïtienne »  (PH), fondée aux États-Unis, est sombré dans une affaire de trafic de visas et de mariages douteux.

Herns Mesamours, figure parmi les six représentants du consulat Haïtien à Bahamas qui ont été rappelés ou transférés, en guise de sanction pour leur participation présumée dans des mariages frauduleux impliquant des haïtiens et des bahamiens dans l’objectif d’obtenir des résidences permanentes.
Lors de l’éclatement de ce scandale au consulat Haïti à Nassau Bahamas, au mois de juillet 2019,  Herns Mesamours, avait clamé son innocence dans un message publié sur sa page facebook, le 28 juillet dernier. « À mes alliés, amis, camarades de lutte, je veux vous assurer que vous n’avez pas à vous inquiéter. Je ne suis concerné ni de près ni de loin par aucun scandale au niveau de l’Ambassade de la République d’Haïti aux Bahamas » a-t-il soutenu pour minimiser les rumeurs.
« Après l’enquête d’une commission du ministère des affaires étrangères, 6 personnes ont été sanctionnées dont Herns Mesamours » a appris la rédaction de LE MIROIR INFO.

Notons qu’entre 2002-2007, Herns Mesamours et sa bande avaient mené un mouvement sans merci en dénonçant des actes de corruption reprochés au doyen de la Faculté de Droit, des Sciences Économiques et de Gestion du Cap-Haïtien, d’alors, Me Joseph Max Vévé.  Ce dernier, a dû plier les bagages sous la pression des sbires mêlés aux mouvements violents des étudiants menés sous le leadership de Herns  Mesamours.

Quetony SAINT-VIL
 LE MIROIR INFO

LEAVE A RESPONSE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :