La titulaire du ministère des Haïtiens vivant à l’étranger (MHAVE), Judith Nazareth Auguste, a rencontré, le mercredi 25 janvier 2023, l’ambassadeur du Mexique en Haïti, Daniel Camara Avalos. Les échanges ont porté sur l’établissement d’un centre d’accueil à Tijuana pour les migrants haïtiens ainsi que sur des pistes de coopération visant à résoudre les problèmes relatifs aux documents d’identité exigés par les autorités migratoires du Mexique.

https://www.lemiroirinfo.ca/rencontres-tendues-entre-des-policiers-en-colere-et-du-haut-commandement-de-la-pnh-a-laeroport-toussaint-louverture-de-port-au-prince/

Un total de 65 migrants irréguliers dont 58 dominicains  et 7 haïtiens ont été déportés par les garde-côtes américains, le mardi 24 janvier 2023, en République dominicaine. Ils avaient été interceptés à bord d’un bateau surchargé, au niveau du canal la Mona, à l’ouest de Porto Rico.

L’Initiative Départementale contre la Traite et le Trafic des Enfants (IDETTE), dans un rapport publié le 22 janvier dernier, informe avoir enregistré 149 cas de viols dans le Département de la Grand’Anse pour l’année 2022. Parmi les victimes, on dénombre 131 filles âgées entre 3 à 17 ans, et 16 femmes âgées d’au moins 18 ans. L’organisation souligne qu’en 2021, pas moins de 107 cas de viol avaient été recensés dans ce Département. Selon les responsables de l’IDETTE, cette augmentation des cas de viol et d’agression sexuelle est due au fait que « la juridiction de Jérémie est l’épicentre de la corruption, de l’impunité, d’abus d’autorité dans le système judiciaire haïtien ».

Environ 511 morts ont déjà été enregistrés  en moins de quatre mois après la réapparition du choléra dans le pays, selon un bilan du Ministère de la Santé publique et de la Population (MSPP) publié lundi 23 janvier 2023. 15 nouveaux décès ont été comptabilisés, dont 10 en institution et 5 en communauté. Le MSPP a aussi enregistré 1938 cas confirmés et 25803 cas suspects. Sur la totalité des cas, 21995 nécessitent une hospitalisation.

Le gouvernement américain, à travers l’Agence des États-Unis pour le Développement International « USAID », annonce avoir  accordé un don de 56, 5 millions de dollars à Haïti, en vue de répondre à la crise humanitaire et l’épidémie de choléra qui sévissent dans le pays. C’est l’ambassade des États-Unis en Haïti  qui a fait l’annonce dans un communiqué de presse daté du 24 janvier 2023. « Ce financement aidera les partenaires à répondre aux besoins humanitaires urgents de plus de 868 800 personnes à travers Haïti en distribuant des fournitures médicales et des médicaments, en améliorant l’accès à l’eau potable et en renforçant le fonctionnement des établissements de santé, y compris les centres de traitement du choléra », lit-on dans le communiqué. Il permettra aussi de fournir une assistance urgente à des personnes touchées par la grave crise alimentaire que connait Haïti.

Le Conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI) a approuvé, lundi 23 janvier, un décaissement de 81,9 millions DTS ou  (105 millions de dollars américains en faveur d’Haïti au titre du guichet « choc alimentaire » de la facilité de crédit rapide pour aider le pays à faire face aux besoins urgents de balance des paiements liés à la crise alimentaire mondiale, peut-on lire dans un communiqué.

L’assassinat des Policiers

Une quinzaine de policiers ont été tués dans des attaques armées et affrontements en moins de 15 jours. Les dernières victimes ont été enregistrées le mercredi 25 janvier, où 6 policiers de l’Unité Départementale de l’Artibonite ont été tués.

L’ambassade du Canada offre ses sincères condoléances aux familles des membres de la Police Nationale d’Haïti récemment tués. Le Canada dit continuer  d’appuyer les solutions proposées par les haïtiens pour mettre fin à la violence qui sévit dans le pays.

Défenseurs Plus, une organisation de défense des droits de l’homme rend les autorités policières et le Gouvernement d’Ariel Henry responsables de l’assassinat tragique des policiers. Cette structure réclame de meilleures conditions de travail pour des agents en vue de freiner cette effusion de sang au sein de la police. 

La Police Nationale d’Haïti ne pourra pas vaincre les gangs armés sans l’appui d’une force internationale a déclaré la Cheffe du Bureau Intégré des Nations-Unies en Haïti Helen La Lime .Elle a invité l’international à agir en urgence et indiqué que les haïtiens ont besoin de sécurité pour survivre. Le Secrétaire d’État adjoint américain Brian Nichols condamne la violence des gangs qui a tué plusieurs agents de la PNH dans l’exercice de leur fonction et présente ses condoléances aux proches des victimes. Brian Nichols lance un appel au calme au milieu des manifestations des agents de police. Brian Nichols affirme que les États-Unis continueront d’imposer des sanctions aux responsables de cette violence odieuse en Haïti.

Protestation de policiers 

Des centaines de policiers, certains vêtus de leurs uniformes et d’autres en civil ont gagné les rues ce jeudi 26 janvier 2023, en vue dénoncer et protester contre l’assassinat d’une douzaine de policiers en l’espace d’une semaine. Le cas des 6 policiers exécutés à Liancourt par le gang Savien dans l’Artibonite a provoqué une indignation généralisée puisque les images de leurs cadavres filmés par les bandits tournaient en boucle sur les réseaux sociaux. Bloquant plusieurs artères du Centre-Ville de la capitale jusque sur la route de l’aéroport, les policiers « rebelles » ont utilisé différents stratagèmes pour bloquer la circulation. Confisquant des véhicules qu’ils ont utilisés comme barricades, ils ont également eu recours à des pneus enflammés. Pendant toute cette journée, plusieurs détonations d’armes de différents calibres ont été entendues pendant toute la journée en plusieurs points de la capitale. Les policiers protestataires accusent le Premier Ministre Ariel Henry et le Directeur Général de la PNH Frantz Elbé qui seraient des éléments de blocage au bon fonctionnement de la Police Nationale d’Haïti.

Retour d’Ariel Henri

Revenant du Sommet de la Communauté des États latino-américains et des Caraïbes (CELAC) qui s’est tenu à Buenos Aires, en Argentine, le Premier Ministre Ariel Henry a été bloqué à l’aéroport International Toussaint Louverture pendant plusieurs heures. Des policiers protestataires avaient forcé les barrières de l’aéroport en vue de réclamer « la tête” d’Ariel Henry »  à qui, ils reprochent de “laisser les agents de la PNH sans défense face à des bandits sans foi ni loi”. Ce n’est qu’en début d’après-midi, déjouant, la vigilance des protestataires que le Premier Ministre Ariel et ses gardes du corps ont fini par quitter l’aéroport international Toussaint Louverture pour se rendre à son domicile privé. Le Premier Ministre Ariel Henry  a appelé cette semaine lors de sa participation  au VIIe sommet de la Communauté des États d’Amérique Latine et des Caraïbes (CELAC)en Argentine  les pays de la région à participer à la force multinationale spécialisée pour aider les forces haïtiennes à éradiquer les gangs qui ont pris  le pays en otage .Le Premier Ministre a précisé qu’il s’agirait d’un accompagnement robuste nécessaire.

HAITI/ INSECURITE

L’ancien titulaire du MENFP, Pierre Buteau a été enlevé chez lui à Thomassin vers les 5 heures du matin mardi dernier. Ce cas d’enlèvement a provoqué un profond émoi au sein de plusieurs couches de la société haïtienne. le  nombre de cas de kidnapping n’a  cessé d’augmenter ces derniers jours avec près d’une dizaine enregistrés durant la semaine écoulée. 

TRAFIC ARMES / ENQUETE

Dans le cadre d’une opération menée par la Police Nationale d’Haïti, le dénommé Rubens VILMONT a été arrêté sur la base d’un mandat émis par le Parquet de Port-au-Prince. Suite à son arrestation, une perquisition a été réalisée à son domicile. Selon la PNH, l’intéressé était activement recherché par la Police pour diverses autres infractions dont contrebande, évasion fiscale, fraude fiscale, enrichissement illicite, blanchiment des avoirs et association de malfaiteurs.

La Police nationale d’Haïti annonce  l’arrestation du nommé Jean Huges Terial, le jeudi 26 janvier 2023, à Saint-Marc. Selon les autorités policières, Jean Hugues Térial est le cousin et également compère de Lucson ainsi connu, chef de gang de Savien. « Âgé de 44 ans et originaire des Verettes, une commune de l’arrondissement de Saint-Marc, Jean Huges est le principal fournisseur d’armes et de munitions à ce réseau de gang impliqué dans l’assassinat de plusieurs membres de la population, y compris des policiers » lit-on dans une note de la PNH.

Le représentant permanent d’Haïti auprès des Nations Unies, Antonio Rodrigue a déclaré ce mardi que le pays ne peut plus attendre qu’une force armée internationale y soit envoyée pour combattre les gangs armés. Lors d’une réunion du conseil de sécurité sur Haïti, les États-Unis et le Canada ont de leurs côtés souligné la nécessité de soutenir cette nation des Caraïbes et ont montré leur volonté d’aider, mais ils n’ont rien dit de concret sur leur rôle éventuel dans cette mission. Le diplomate a insisté sur le fait qu’il est plus nécessaire et urgent que jamais d’avoir une solution à court terme pour rétablir la sécurité en Haïti et a de nouveau appelé à l’envoi immédiat de cette mission internationale pour aider la Police Nationale à affronter les gangs.

Évasion jeudi 26 janvier 2023  à la prison des Gonaïves. Les autorités locales dénombrent près d’une vingtaine de morts parmi les détenus. Plusieurs prisonniers auraient eu le temps de s’évader. Les conditions de cette évasion et les conditions dans lesquelles que les détenus ont été tués, ne sont pas encore déterminées. 

HAITI/POLITIQUE

Le représentant de l’Union Européenne en Haïti, Stefano Gatto a rencontré cette semaine des acteurs politiques haïtiens et de la société civile. Les échanges ont porté sur la crise politique et notamment l’insécurité grandissante à laquelle fait face le pays. « Nous avions insisté auprès de l’Union Européenne pour une assistance à la police nationale et les Forces armées d’Haïti », a indiqué l ‘un des participants à cette rencontre.

La CARICOM dit noter les efforts déployés pour contribuer à résoudre la crise en Haïti incluant  l’accord du 21 décembre dernier. La CARICOM exhorte toutes les parties à se rassembler dans la recherche d’un accord de consensus et se dit prête à aider en ce sens. 

DOSSIER JOVENEL MOISE 

Le juge d’instruction  Walter W. Voltaire a auditionné en début de semaine 2 anciens responsables de police dans le cadre de l’enquête sur l’assassinat du feu Président Jovenel Moïse. Il s’agit de Paul Eddy Amazan, ancien responsable de la CAT-TEAM et de Pierre Osmane Léandre, ancien responsable de l’Unité de Sécurité Présidentielle.  Il est prévu pour la semaine prochaine une séance de confrontation entre trois accusés. Il s’agit de  Christian Emmanuel Sanon, James Solages et Joseph Vincent. Tous accusés dans le dossier de l’assassinat de Jovenel Moïse. 

La musique haïtienne en deuil avec le décès le 24 janvier 2023 aux États-Unis d’Amérique de Raymond Cajuste chanteur du Groupe Mythique Bossa Combo. Raymond Cajuste, souffrant,  était l’un des chanteurs les plus populaires des années 70-80 avec le Big Band Bossa. Cette légende de la musique haïtienne laisse le souvenir d’un artiste ouvert, accueillant et sympathique avec une riche discographie garnie des plus grands classiques du répertoire musical haïtien.

La rédaction