A la une, Actualité, Art et culture, Brève, Condensé hebdo des nouvelles d'Haiti, Condensé hebdo International, Éducation, International, Justice, Politique

«L’audition de Léon Charles, la déportation des migrants haïtiens, les États-Unis sanctionnent la République Dominicaine, réactions sur les sanctions contre les dignitaires haïtiens»

Port-au-Prince, https://www.lemiroirinfo.ca, Samedi 26 Novembre 2022

L’audition de Léon Charles

L’ancien directeur général a.i de la PNH, Léon Charles, a été auditionné ce mercredi 23 novembre 2022 par le juge d’instruction Walter Wesser Voltaire dans le cadre de l’enquête sur l’assassinat du président Jovenel Moïse. Il était accompagné de son avocat Me Bernard Gousse. Aucune information n’a filtré sur cette audition. 

Sanctions contre des dignitaires haïtiens

Après les sanctions prises par le Canada et les États-Unis contre certains hauts fonctionnaires de l’État haïtien pour leur implication présumée  dans le trafic de drogue, de blanchiment de l’argent et le financement des activités terroristes dans le pays; le gouvernement haïtien n’écarte pas la d’engager le processus devant lui permettre d’accéder aux dossiers des concernés.

En marge de sa participation à un atelier sur la chaîne pénale, la Ministre de la Justice et de la Sécurité Publique, Emmelie Prophète Milcé, a fait savoir que le gouvernement va chercher la meilleure formule afin d’avoir accès aux dossiers des personnes sanctionnées, rapporte le quotidien Le Nouvelliste.

Dans une lettre adressée à la ministre a.i de la Justice, l’ancien premier ministre Jean-Henry Céant a salué la démarche de Mme Milcé qui, selon lui, vise à faire jaillir la lumière sur la question.

En réaction, « les sanctions du Gouvernement Canadien contre les anciens dirigeants haïtiens ont été prises en fonction de la loi canadienne et de la charte  de l’organisation des Nations Unies «ONU» qui punit ceux qui financent les gangs, a fait savoir l’ambassadeur du Canada en Haïti, Sébastien Carrière.  Il s’inscrit en faux contre ceux qui qualifient cette mesure de politique. 

Il est à noter que l’ancien président haïtien Michel Martelly et des anciens premiers ministres Laurent Lamothe et Jean Henry Céant sont sanctionnés par le Canada pour leur participation au financement des gangs armés.

Cette nouvelle liste est rendue publique moins de 24 heures après l’annonce des dernières mesures adoptées contre les sénateurs Rony Célestin et Hervé Fourcand et l’ancien député Gary Bodeau pour leurs connexions avec les bandes armées.

Dans la même veine L’ambassadeur du Canada en Haïti Sébastien Carrière qualifie de fake news les informations faisant état d’une liste en préparation de 200 à 800 personnes qui seraient bientôt sanctionnées par son pays au regard de la situation en Haïti. Toutefois, le diplomate canadien n’a pas précisé si la liste des personnes sanctionnée est complétée. Par conséquent, une hypothèse laisse croire que d’autres pourraient s’ajouter à cette liste.

Le Voyage suspect de Michel Joseph Martelly

C’est dans ce contexte  de sanctions que l’ancien Président Michel  Joseph Martelly s’est rendu, ce mercredi 23 novembre à Miami en passant par la République Dominicaine sur le vol AA 1160. Il était  arrivé la veille  en République Dominicaine, après avoir quitté les États-Unis samedi dernier en catastrophe la veille des sanctions du Canada contre lui. 

Déportation massive des haïtiens en République Dominicaine

Les autorités dominicaines poursuivent la déportation massive des Haïtiens vivant sur leur territoire, à travers les différents points frontaliers, les Ouanaminthais ont fermé la barrière du côté haïtien, coupant ainsi toute communication avec la République Dominicaine au niveau de Dajabón cette semaine. Ce mouvement a également provoqué la paralysie totale des échanges commerciaux entre les deux pays. La frontière avec la République dominicaine est toujours fermée à Ouanaminthe pour dénoncer les déportations forcées des haïtiens .Des membres de la société civile ont peint la barrière du côté D’Haïti en bleu et rouge et hissé le bicolore, le mouvement se poursuivait jusqu’en milieu de semaine. 

Massacre des haïtiens  en République Dominicaine

Des Haïtiens travaillant dans les plantations en République dominicaine se feraient massacrer  secrètement par des agents de l’immigration, informe l’ancien député Luckner Noël, qui demande au Premier ministre Ariel Henry d’agir vite afin de sauver leur vie. Selon l’ancien parlementaire, les compatriotes vivant dans les zones reculées, et qui travaillent dans les plantations se font tuer et leurs cadavres mis dans des camions pour être ensuite jetés.

Des voix se lèvent contre  la déportation massive

La Congresswoman américaine Sheila Cherfilus-McCormick appelle le President dominicain Luis Abinader à cesser les déportations forcées des haïtiens qu’elle compare à un nettoyage ethnique des temps modernes .Ces rapatriements de masse sont inhumains a-t-elle déclaré cette semaine. 

Des associations Martiniquaises qualifient de scandaleuses et d’inacceptables les déportations forcées des migrants haïtiens par la République Dominicaine. Ces associations entendent « dénoncer ces expulsions massives et ces chasses aux migrants haïtiens ».

Jocelerme Privert dit halte à la déportation des haïtiens

L’ancien  président Jocelerme Privert se dit préoccupé par la situation des haïtiens en République Dominicaine. Il appelle à des actions pour que les haïtiens puissent vivre dans leur pays. La situation difficile et compliquée que connaissent nombre des compatriotes en République Dominicaine lui préoccupe au plus haut niveau. Il leur exprime ses sympathies et sa solidarité. « La plupart des mesures liées à ce drame sont récurrentes. Je suis convaincu qu’une solution raisonnable et pérenne, dans l’intérêt des deux peuples qui partagent cette île, est possible », indique Jocelerme Privert. 

Des responsables du secteur dit démocratique et populaire, allié du gouvernement d’Ariel Henry, ont rencontré mardi l’ambassadeur dominicain à Port-au-Prince, Faruk Miguel Castillo, autour de la chasse aux Haïtiens sur le territoire voisin. Ils ont demandé l’arrêt immédiat des déportations massives, si l’on en croit le porte-parole du SDP, Michel André. 

Le gouvernement américain sanctionne la République Dominicaine

Le Gouvernement américain interdit l’importation de cargaisons de sucre brut et de produits à base de sucre de la Centrale de Romana en République Dominicaine rapporte selon le [New] York Times. Ces mesures  sont liées à des cas de travaux forcés et au non-respect des droits humains dans ce pays selon le journal. 

Un nouveau président à la cour de cassation

La Prestation de serment du nouveau Président de la Cour de Cassation le juge Jean Joseph Lebrun a eu lieu en milieu de semaine. En cette occasion le Premier Ministre Ariel Henry a indiqué que la Cour redevenue opérationnelle va travailler rapidement au fonctionnement régulier des tribunaux en Haïti. 

La police tue deux présumés bandits à Croix des Bouquets

Les autorités policières ont abattu le mercredi 23 novembre 2022, deux présumés bandits dans la commune de Croix-des-Bouquets. Ces individus, membres actifs du groupe de gangs de Canaan 5, selon des riverains, ont été tués dans des échanges de tirs avec la police à l’ entrée nord de la capitale,

 Lors d’une opération policière menée à Canaan, dans la commune de Croix -des-Bouquets « Charles Rootler et Vilguens Edouard » deux présumés membres du groupe de gangs opérant à Canaan 5, ont été tués. Ils sont accusés de crimes, vols et viols. 

Reprise  des activités scolaires dans la capitale haïtienne et d’autres villes du pays 

La réouverture des classes devait se faire la première semaine de septembre, ce n’est qu’à la fin  du mois de novembre, que quelques écoles ont pu rouvrir leurs portes cette semaine. Pas de port d’uniforme pour l’instant selon les responsables de  ces écoles qui craignent toujours  pour la sécurité de leurs élèves. Dans les zones à risque dont Martissant, Croix-des-Bouquets, aucune présence d’élèves n’a été constatée dans les rues pour cette semaine.

%d blogueurs aiment cette page :