Le président Jovenel Moise renonce de se rendre aux Gonaïves sous la pression populaire

Le président Jovenel Moïse renonce de participer à la célébration du 216eme anniversaire de l’indépendance d’Haïti, dans la ville de Gonaïves, ce mercredi 1er janvier 2020.

Président Jovenel MOISE

Une note émanant du palais invite les grands dignitaires de l’État et des invités triés sur le volet à prendre part aux festivités commémoratives, ce 1er janvier 2020, à 9H15 au Palais National.

Le palais National abandonne l’idée de se rendre aux Gonaïves pour célébrer le 216ème anniversaire de l’indépendance de la République d’Haïti, ce 1er janvier 2020.  Semblerait-t-il que le chef de l’État cède aux pressions de ses opposants qui l’ont mis en défi de fouler les estrades de la cathédrale des Gonaïves  pour assister à cette cérémonie officielle.

Par ailleurs, le chef de file de l’opposition dans l’Artibonite, le sénateur Youri Latortue projette de chanter les funérailles d’un militant tué dans le cadre des protestations populaires sur la place publique de la cité de l’indépendance, Gonaïves, ce 1er Janvier 2020.

Enfin, ce n’est pas la première fête officielle que le Chef de l’État a manquée. Notons qu’il ne s’est pas présenté au site historique de Vertières à Cap-Haïtien, le 18 novembre dernier pour commémorer le 216ème anniversaire de la dernière Bataille  gagnée par l’armée indigène contre les soldats de Napoléon Bonaparte.

%d blogueurs aiment cette page :