A la une, Actualité, Condensé hebdo des nouvelles d'Haiti, International, Justice, Sécurité, Société

« 150 migrants refoulés, des haïtiens en esclavage en RD, un médecin haïtien tué aux États-Unis, Frantz Benjamin rend hommage à Nadège St Philippe, plus de 20 morts à Petite Rivière de l’Artibonite »

Deux parlementaires américains dénoncent le traitement d’esclavagisme infligé à plus de 135.000 haïtiens dans les sucreries dominicaines.

Deux parlementaires américains en visite de terrain en République Dominicaine, dénoncent les travaux forcés infligés aux travailleurs haïtiens dans les bateys dominicains. Ces braceros haïtiens travaillent sous la surveillance des hommes armés dans les champs de canne à sucre dans le pays voisin. « Il y a plus de dix ans, une plainte en matière de travail déposée dans le cadre de l’accord de libre-échange entre la République dominicaine et l’Amérique centrale (DR-Cafta) demandait au gouvernement américain d’enquêter sur les allégations de travail forcé dans l’industrie sucrière dominicaine. Au début du mois, nous avons rencontré des travailleurs et des fonctionnaires en République dominicaine afin de mieux comprendre ce problème troublant qui existe depuis des décennies. Des progrès significatifs ont été réalisés pour lutter contre le travail des enfants et réduire la traite des êtres humains. Cependant, nos observations et nos conversations avec des personnes sur le terrain ont confirmé les récents rapports officiels et médiatiques selon lesquels des indicateurs de travail forcé persistent. « Nous avons vu les conditions de travail et de vie pénibles qu’endurent les coupeurs de canne pour produire le sucre destiné à notre consommation. Ils vivent avec leurs familles dans des logements fournis par l’entreprise, appelés « bateyes », dans des conditions difficiles et inférieures aux normes. Même Central Romana, le plus grand producteur de sucre de la République dominicaine, qui a entrepris certaines améliorations, a reconnu que ses installations ont besoin d’une mise à niveau beaucoup plus importante.

Frantz Benjamin rend un dernier hommage à Nadège Saint Philippe

Le député de la circonscription Viau, Frantz Benjamin, a rendu un dernier hommage sur sa page facebook, à la journaliste et présentatrice de bulletin de météo à TVA-nouvelles, Nadège Saint Philippe, décédée d’un cancer. « Tu nous auras montré la splendeur de l’amitié, la beauté du monde. Ces mots d’amitié et d’encouragement. Ce sourire fragile mais si vrai. Ce regard sincère et si beau. Tu nous as donné la force de persévérer. Merci Nadege Saint Philippe! La perte est immense. La douleur est vive. Pour ta famille et tes proches. Pour tes amis et tes collègues de TVA. Mes sympathies à vous tous. Repose en paix ma sœur » a écrit le parlementaire de l’assemblée nationale du Québec, Frantz Benjamen, d’origine haïtienne.

Un total de 150 migrants haïtiens refoulés en Haïti

Les garde-côtes américains ont intercepté 150 migrants à bord d’un voilier surchargé au large Boca Chica Key, au sud de la Floride, ce jeudi 21 juillet 2022. Selon les informations rapportées par le journal américain Miami Herald, les passagers du navire seraient d’origine haïtienne. Depuis octobre 2021, plus de 6 000 Haïtiens tentent de  se rendre aux États-Unis, ont été arrêtés en mer, selon la garde côtière américaine.

Un médecin haïtien refugié aux États-Unis tué par balle

Un médecin haïtien, fuyant l’insécurité, travaillant comme chauffeur livreur de nourriture, a été tué par balle le mercredi 13 juillet 2022 à Port St Lucie dans l’État de Floride, aux États-Unis.

La police interpelle Lovelie Louis Jean pour trafic d’armes

La Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) et la Brigade de lutte contre le trafic de stupéfiants (BLTS) ont interpellé Lovelie Louis Jean, le jeudi 21 juillet 2022, sur la route de l’aéroport. Elle serait impliquée dans l’affaire des armes à feu et de munitions saisies à l’Autorité portuaire nationale (APN) le 14 juillet dernier. Son arrestation fait suite à celle de Gina Jean Louis Rolls, déjà épinglée dans le cadre de cette affaire.

Les affrontements armés font plus de 20 morts à Petite-Rivière de l’Artibonite

Au moins 20 personnes sont tuées à Petite Rivière de l’Artibonite lors des affrontements entre groupes armés de la base « Gran grif » et ceux de Jean Denis, selon Fritznel Joasil, directeur exécutif d’une organisation de défense des droits humains à Saint-Marc. Il intervenait ce vendredi 22 juillet 2022 sur les ondes d’une station de radio à Port-au-Prince.

Vers la protection des femmes contre la violence en Haïti

Des pays membres du conseil de sécurité de l’Organisation des Nations unies (ONU) sollicitent une action internationale visant à protéger les femmes contre la violence dans le pays. Dans une déclaration conjointe, ce jeudi 21 juillet 2022, ces pays dénoncent les violences faites aux femmes dans le pays « gangrené par la violence».

Haïti kidnapping : Deux otages libérés contre rançon

Rony Dumont a finalement été libéré, le mercredi 20 juillet 2022, plusieurs jours après l’annonce de son assassinat. La nouvelle de sa libération a été rapportée par radio Caraïbes, ce jeudi 21 juillet. Rony Dumont, époux de la mairesse de Saut-d’Eau, Marie Andrée Ruth Thélus, a été kidnappé le 13 juin 2022, à la rue Lamarre, à Port-au-Prince.

La docteure Greta Lataillade Roy a recouvré sa liberté contre rançon, le mercredi 20 juillet 2022, après plusieurs jours de séquestration. Elle a été enlevée, en compagnie de son chauffeur, le vendredi 8 juillet alors qu’elle se rendait à l’église catholique de Christ-Roi. Le chauffeur dont l’identité n’a pas été révélée a été également relâché.

Des avocats exigent la relocalisation du palais de justice de Port au Prince tombé aux mains des bandits

Le coordonnateur du Collectif des avocats pour la défense des droits de l’homme (CADDHO), Me Armel Rémy, appelle le gouvernement à prendre des dispositions en vue de relocaliser le tribunal de première instance de Port-au-Prince, contrôlé par des bandits armés depuis plus d’un mois. « Le pays ne peut fonctionner sans la justice », a déclaré l’homme de loi dans la presse. Il invite les avocats, les militants et les organisations de droits humains à se mobiliser en vue de pousser les autorités concernées à reloger le palais de justice.

La CIDH presse la communauté internationale à imposer un embargo sur les armes vers Haïti  

La Commission interaméricaine des droits de l’homme (CIDH) appelle la communauté internationale à la mise en place de dispositifs visant à empêcher l’introduction illégale d’armes et de munitions dans le pays. Dans un communiqué publié sur son site le 20 juillet 2022, la CIDH condamne l’aggravation du climat de sécurité en Haïti et la violence armée affectant la capitale. Elle dit constater avec inquiétude le bilan des affrontements des gangs armés à Cité Soleil. Par ailleurs, la commission encourage l’État à chercher des solutions qui visent la réduction des « niveaux de violence, et à promouvoir le désarmement et la réintégration des membres des groupes criminels dans une perspective globale de sécurité citoyenne ».

Les Cayes : Un autobus a pris feu

Un autobus de la compagnie JGW Tours assurant le trajet port au Prince – les cayes a pris feu le jeudi 21 juillet 2022  non loin de la ville d’Aquin sur la route nationale numéro 2 en direction des cayes. L’autobus en question transportait des passagers et  de la gasoline,  a été totalement incendié avec les effets personnels des passagers. Il faut préciser aucune perte en vie humaine n’est pour l’instant à déplorer.

Des correcteurs du baccalauréat demandent de meilleures conditions de travail

Les correcteurs du baccalauréat 2022 dans le sud’Est entament un arrêt de travail le mardi 19 juillet 2022 pour réclamer de meilleures conditions de travail. Les protestataires fustigent le comportement du ministre de l’éducation nationale et de la formation professionnelle Nesmy Manigat qui, disent –ils, n’a rien fait pour satisfaire leur revendication.

Les Cayes : Les autorités locales interdisent la vente des produits dans les récipients

Les autorités judiciaires et  le ministère du commerce et de l’industrie déclenchent l’opération de saisie des récipients servant à la vente de carburant au marché noir. De longues files d’attente ont été constatées dans les rares stations de services .Pour l’instant, un Gallon de gasoline se revend à Mille gourdes au marché noir. Le chef du parquet des cayes a toutefois rappelé l’interdiction de la vente de l’essence dans les récipients.

%d blogueurs aiment cette page :