A la une, Actualité, Environnement, Santé, Société

Cap-Haïtien/Covid-19: Les mesures hygiéniques échappent aux marchandes ambulantes de cacahuètes grillées et des œufs bouillis

Des commerçantes ambulantes qui arpentent les rues et les différents quartiers de la deuxième ville d‘Haïti avec des cuvettes sur leur tête ne respectent pas les mesures hygiéniques pouvant aider à la propagation de covid-19.

Cap-Haitien, https :https://www.lemiroirinfo.ca, Mercredi 25 Mars 2020

Elles promènent leurs produits alimentaires sans tenir compte des mesures hygiéniques élémentaires. Les consommateurs de ces produits finis: «bananes mûres, cacahuètes grillées, pains, beurre d’arachide et œufs bouillis» sont exposés non seulement au coronavirus mais à d’autres bactéries qui pourraient causer des maladies intestines à l’homme.


Les règles d’hygiène quasiment absentes dans cette pratique du commerce informel de ces marchandes mouvantes. «Sans gêne, elles enlèvent la coquille des œufs bouillis, la fine pellicule des cacahuètes grillées et la vente du pain avec la paume de leur main nue sans en prendre soin de se laver». La distanciation sociale exigée par les autorités sanitaires pour se protéger contre la transmission de coronavirus est complètement négligée.


En effet, âgée de 32 ans, Joceline Pierre, mère de trois enfants, doit parcourir zones environnantes de la commune pour liquider ses produits à consommation finale. Elle ignore les mesures préventives relatives à la covid-19. «Cela fait longtemps que je gagne mon pain dans les rues» a-t-elle dit en ignorant les mesures hygiéniques.


Le médecin généraliste Marc Santana de sa part, invite la population à appliquer les mesures d’hygiène. «La situation actuelle exige plus de responsabilité des marchandes et des consommateurs» a-t-il dit. «Avoir son masque facial, se laver les mains avec de l’eau propre, respecter la distanciation sociale et disposer du savon ou du gel hydro alcoolique» est indispensable pour se protéger mutuellement.


Enfin, la ville du Cap-Haïtien vit déjà une crise aiguë en matière d’assainissement et de gestion de déchets expose davantage les membres de la population à la propagation de covid-19 si des actions concrètes ne sont pas prises.

Vue la restriction de rassemblement de foule n’est-il pas une nécessité pour les autorités d’utiliser les différents canaux de communication pour sensibiliser la population afin réduire les risques imminents?

Auteur: Mackenz Dorvilus

%d blogueurs aiment cette page :