A la une, Actualité, International, Santé, Société

COVID-19/Canada : 325 cas testés positifs et le gouvernement fédéral veut limiter les entrées

Premier Ministre Justin Trudeau/ Canada

Parmi les 125.000 de personnes diagnostiquées de coronavirus, 325 cas ont été testés positifs dont l’épouse du premier ministre canadien, Sophie Grégoire Trudeau en revenant d’un voyage de Londres.

Montréal, https://www.lemiroirinfo.ca, Lundi 16 Mars 2020

Le premier ministre canadien, Justin Trudeau, ne se laisse pas céder aux pressions de ses opposants politiques qui le pressent pour fermer les frontières. «Il faut toujours prendre des décisions ancrées dans la science et en suivant les recommandations de santé publique. Quand le virus est apparu en Chine, les États-Unis, l’Italie et d’autres pays ont fermé leurs frontières carrément aux Chinois et cela n’a pas fonctionné» a-t-il dit en entrevue à TVA.

Pressuré par les pressions liées à la propagation de Covid-19, le ministre de la Sécurité publique, Bill Blair, a encouragé sans équivoque dimanche les Canadiens qui reviennent au bercail de se mettre en isolement volontaire. « Je recommande fortement à tous les voyageurs venant de l’étranger de prendre la précaution supplémentaire de s’isoler pendant 14 jours », a-t-il twitté, dimanche 14 mars sur son compte personnel.  

Selon le quotidien La Presse «seuls les aéroports internationaux de Montréal, de Toronto, de Calgary et de Vancouver» seraient les seuls pouvant accueillir des vols commerciaux de l’étranger jusqu’à nouvel ordre.

En effet, «des mesures de contrôle plus serrées pour les voyageurs débarquant à ces aéroports seraient aussi adoptées» a rapporté la presse.

La question de fermer la frontière avec les États-Unis n’a jamais été soulevée puisque, dit-il. «Il est toutefois hors de question de fermer la frontière canado-américaine, a affirmé M. Trudeau dans l’entrevue à LCN. Un tel « scénario » n’a jamais été évoqué durant les deux entretiens qu’a eus M. Trudeau avec le président américain au cours des derniers jours. « Nous avons une approche extrêmement coordonnée. Mais on ne voit pas une situation ou un scénario où on pourrait fermer la frontière », a indiqué le premier ministre.

%d blogueurs aiment cette page :