Cliquer pour écouter la Radio 
                         Cliquer pour écouter la Radio 

Des organisations syndicales et de la société civile rallument le flambeau de la mobilisation

Pas de répit pour le président Jovenel Moïse. Sa démission à la magistrature suprême de l’État est toujours d’actualité. En effet, des organisations syndicales et de la société civile proches de l’opposition ont organisé, ce lundi 13 janvier 2020, sur la place de la Constitution un sit-in en vue, disent-elles, de rallumer le flambeau de la mobilisation anti-Jovenel, en panne de recette depuis début décembre 2019. 

Photo archives: Josué Mérilien en maillot orange

Port-au-Prince, https://www.lemiroirinfo.ca, Lundi 13 Janvier 2020

Il s’agit notamment de la Centrale nationale des syndicats ouvriers d’Haïti (CNSOH), de l’Union nationale des normaliens haïtiens (UNNOH), et de Konbit.

Ce sit-in est réalisé quelques heures seulement après que le chef de l’État ait fini de publier un message sur son compte Twitter pour constater, dit-il ‘’la caducité du Parlement et le vide institutionnel occasionné par le départ de la chambre des Députés et des 2/3 du Sénat’’. 

Pour le syndicaliste Josué Mérilien, cette décision prise par le chef de l’État, confirme clairement sa volonté manifeste de conduire le pays tout droit vers un gouvernement dictatorial. 

 » Nous sommes plus que jamais déterminés à faire échec à ce plan macabre concocté par le chef de l’État, avec le support d’une frange de la communauté internationale » a fait savoir Josué Mérilien qui se faisait passer pour porte-parole de ces organisations. 

Le professeur Mérilien se dit plutôt confiant de la la victoire qui, selon lui n’est pas trop loin. « Tout ce qui compte pour nous, déclare Josué Mérilien, c’est un chambardement total de ce système, permettant ainsi au pays de prendre son envole’’.

Auteur: Louiny Frontal