Dominique Anglade prend les commandes du parti Libéral du Québec

Crédit-photo: page facebook de Dominique Anglade

 La canadienne d’origine haïtienne, Dominique Anglade, députée de son état, représentante de la circonscription de Saint-Henri- Saint-Henri–Sainte-Anne, a été intronisée à la tête du parti Libéral du Québec, (PLQ), ce lundi 11 mai 2020.

Montréal, https://www.lemiroirinfo.ca, Lundi 11 Mai 2020

La fille de l’historien haïtien, Georges Anglade, décédé dans le tremblement du 12 janvier 2010,  devient la première femme noire  à prendre les commandes d’un parti politique au Québec.

En effet, la députée la circonscription de Saint-Henri-Saint-Henri–Sainte-Anne fait de l’environnement et l’économie ses deux axes prioritaires durant son passage à la tête du Parti Libéral du Québec qu’elle compte diriger avec fierté et de son savoir-faire.

Elle remplace officiellement à ce poste, l’ancien premier ministre, Philippe Couillard, qui a jeté l’éponge dans la politique après l’écrasante victoire de la Coalition d’Avenir Québec de François Legault, le 2 octobre 2018.

L’ancien Premier Ministre Philippe Couillard et Dominique Anglade

«Aux quatre coins du Québec, nous avons proposé des idées audacieuses pour transformer et moderniser notre parti. Je suis fière de devenir la première femme cheffe d’un parti qui a toujours été à l’avant-garde du progrès économique et social» a-t-elle écrit sur sa page facebook, quelques heures après son intronisation.

La nouvelle patronne du Parti Libéral du Québec, Dominique Anglade, a salué le travail de son rival à la course pour la chefferie, Alexandre Cusson, qui a fait défection. Ce dernier juge qu’il ne dispose pas suffisamment de ressources pour mener à bon port son parti. 

L’actuel numéro un du PLQ croit fermement au redressement de la barre du parti qui a été démolie par le leader de la CAQ, François Legault dans les dernières législatives provinciales.

«En cette période de crise sanitaire, notre parti questionnera sans relâche le gouvernement et proposera des solutions au nom de tous les Québécois» a souligné Madame Anglade.

Elle dit s’engager dans une dynamique visant à refaire le visage d’un Québec digne de son histoire et de sa diversité. «Maintenant, il est temps d’oser pour construire un Québec fier de ses racines, inclusif et moderne. Le travail commence maintenant et c’est ensemble, chères militantes, chers militants, que nous bâtirons notre demain» a-t-elle conclu.

La rédaction

%d blogueurs aiment cette page :