Cliquer pour écouter Radio Télé Miroir

Événement sanglant à Cap-Haïtien : Le torchon brûle entre le commissaire du Gouvernement et le délégué du Nord

Au moins 8 personnes tuées et plus de 30 présumés bandits ont été  interpellés dans le cadre des affrontements entre les gangs armés des quartiers de Shada et de Nan Bannann de Cap-Haïtien allant du 10 au 13 juin 2020. Tot, ce dimanche 14 juin, deux cadavres ont été retrouvés.

Cap-Haïtien, https://www.lemiroirinfo.ca, Dimanche 14 Juin 2020 

Dans l’après du jeudi 11 juin 2020, des hommes armés ont incendié des dizaines de maisonnettes du quartier-Shada. La veille, un agent de l’Unité Départementale du Maintien d’Ordre (UDMO) de la police Nationale d’Haïti (PNH) a été tué dont le corps sans vie a été retrouvé au lendemain des évènements dans les périmètres de l’Aéroport International du Cap-Haitien.  

En effet, le commissaire du gouvernement du Cap-Haïtien, Me Florival Richement, confirme que des cartes d’agents de sécurité délivrées par le délégué départemental du Nord, Pierrot Augustin Degaul ont été retrouvées dans les poches des présumés malfrats tués par la police dans les affrontements ou appréhendés.

«Le représentant de l’exécutif dans le Nord sert une entrave à la bonne marche de la chasse aux gangs armés lancée par les autorités judiciaires et policières de la juridiction» si on croit les déclarations du chef de la poursuite. «Le délégué est intervenu directement ou par des personnes interposées pour exiger la libération des bandits armés interpellés» a expliqué Me Florival en entrevue avec la rédaction de lemiroirinfo.ca.

À la question : est-ce que vous confirmez qu’il (le délégué intervient) pour libérer les membres du gang AJIVIT arrêtés par la police ? «Vous ignorez les bandits tués ou arrêtés par la police avec un badge de la délégation dans leur poche ? Le numéro 2 du «gang Ajivit», jeje, est en prison maintenant et s’il a menti et a utilisé d’autres personnes pour dire du mal à mon sujet auprès du Président pour me faire révoquer c’est pour ce bandit et d’autres aussi moins importants», Commissaire du Gouvernement Me Richemont Florival.

Par contre, le délégué du Nord, Pierrot Augustin Degaul, se présente comme un non-violent et nie toute complicité avec les gangs armés. «Depuis l’arrestation de quelques agents de sécurité, j’ai révoqué toutes les cartes qui ont été en circulation» a-t-il dit.

L’ancien adepte de lavalas qui a rejoint le camp des «Tet Kale » et qui prônait toujours un discours non-violent dans les médias est accusé d’être un allié sûr du gang (AJIVIT) du quartier de Shada.

«Peut-être, ils font référence à ma carte de visite. Je ne connais rien de ce qui s’est passé dans la ville. Ce sont mes adversaires politiques qui veulent dramatiser un problème social en politique contre ma personne. J’ai demandé à  la police et à la justice de mener une enquête pour établir les faits» a-t-il martelé.

La justice et la police peuvent-elles compter sur le travail de proximité du délégué Pierrot Dégaul Augustin pour appréhender les bandits qui sèment la terreur et troublent la paix publique ? «Les questions sécuritaires concernent la police et la justice je n’ai aucun rapport avec les groupes armés, je ne peux accepter les allégations faisant croire que les gangs AJIVIT seraient mes alliés. C’est de la politique j’ignore complètement ces dénonciations. J’exige des preuves parce la justice ne vit pas du scandale mais des preuves» a-t-il répondu.

La rédaction

%d blogueurs aiment cette page :