A la une, Actualité, Société

Haïti-Cap-Haïtien : Perspectives en cours pour sensibiliser les familles sur les catastrophes naturelles

Pour commémorer la décennie du séisme du 12 janvier 2010 en Haïti, l’organisme International GéoHazards a organisé le dimanche 12 Janvier 2020 un atelier de formation à l’intention  de plusieurs dizaines de responsables religieux de diverses congrégations  et des responsables d’écoles  du Cap-Haïtien. Cet atelier a été déroulé au Centre d’Opération d’Urgence  du département du Nord (COUD/NORD)  dans le cadre de l’exécution du projet «Promouvoir la préparation des familles aux catastrophes naturelles en Haïti».

«Le choix  des leaders religieux  et des responsables  d’écoles n’est pas un hasard, il s’inscrit dans une démarche qui vise à  toucher plus d’enfants et des leaders d’églises afin  les sensibiliser aux catastrophes naturelles» a  fait savoir  docteure  Garmalia MENTOR WILLIAM, spécialiste en Gestion des Risques et Désastres, la représentante de GeoHazards International (GHI) en Haïti.

Cette formation  rentre dans l’objectif d’aider les familles à travers les écoles et les églises à mieux se  préparer aux catastrophes naturelles telles que «séisme, tsunami, glissement de terrain et cyclones etc.), en vue de réduire les impacts physiques, sociaux, économiques  et psychologiques à  travers une approche multirisques» a-t-elle  enchainé.

En effet, elle vise également à  maximiser les efforts déjà entrepris par la protection civile  en Haïti en termes de plan d’urgence familiale. « Prévenir vaut mieux qu’intervenir» a-t-elle poursuivi.

Pour réduire la chance d’être victime dans le cadre d’une éventuelle catastrophe naturelle, Docteur Mentor plaide pour la  création d’une cellule de crise dans les écoles et dans les églises pour une gestion coordonnée des urgences en tenant compte  des aléas naturels existant.

Mentionnant les catastrophes naturelles lesquelles, Haïti fait face aux aléas tels que «séismes, tsunami, glissement de terrain, cyclones» etc.), la spécialiste en Gestion des risques et désastre, plaide pour la sensibilisation de la population haïtienne notamment seule du grand Nord  qu’est exposée aux séismes majeurs.

Les participants à cette formation se sont engagés à  transmettre les informations reçues aux autres personnes afin  de réduire les impacts des catastrophes naturelles.

Auteur : Hervé Delima

%d blogueurs aiment cette page :