Haïti-Justice : La capture d’Arnel Belizaire a cassé les protestations des rues- il reçoit la visite des leaders de l’opposition !

Depuis le déclenchement des mouvements de protestations parfois violentes contre le président Jovenel Moise, les 6 et 7 juillet 2018, plusieurs opposants au régime »Tet Kalé» ont été interpellés et incarcérés dans les centres pénitenciers du pays. Arnel Belizaire et ses consorts font partie du dernier groupe d’opposants du président Jovenel Moise qui ont été conduits au pénitencier national. Depuis, cette capture, le mouvement des rues a été cassé et les activités scolaires et commerciales ont été reprises dans plusieurs villes haïtiennes.  

Port au Prince, https://www.lemiroirinfo.ca, Jeudi 19 décembre 2019

Quelques jours après son arrivée au pénitencier national où il attend l’instruction de son dossier, Marie Yolène Gilles de la fondation Je Klere (FJKL) a rendu visite à l’ancien député, Arnel Bélizaire, pour tenter de comprendre l’état de son dossier et assure que ses droits sont respectés.

L’ancien député et l’ancien membre des Forces Armées d’Haïti (FAD’H) a été arrêté à l’entrée de la ville de Jacmel, près du Pont Dumeuse dans le département du Sud ‘Est, le 30 novembre 2019.

 Il faisait l’objet d’un mandat d’amener émis par le commissaire du gouvernement de Port au Prince, contre lui pour la menace de la sureté intérieure de l’État. La police aurait trouvé plusieurs armes et munitions dans son véhicule. Une accusation que l’intéressé a rejetée.

Dans cette même veine, une délégation conduite par le Député Printemps Bélizaire de la troisième circonscription de Port-au-Prince s’est entretenue avec l’ancien Député de la circonscription de Delmas/Tabarre en début de cette semaine.

Les conditions de détention des détenus au plus grand centre Pénitentiaire du pays sont atroces et déshumanisantes se lamente la commission.

«Arnel Bélizaire et consorts sont des prisonniers politiques» dit la délégation. En ce sens, cette délégation et les partis de l’opposition plaident pour leur élargissement et de tous ceux qui sont incarcérés partout dans le pays en raison de leur opinion politique» a plaidé Printemps Bélizaire.

%d blogueurs aiment cette page :