A la une, Actualité, Art et culture, Brève

Haiti: Le Journaliste Bernard Diederich est mort chez lui à Port au Prince, à l’âge de 93 ans

Bernard Diedrich

Le Journaliste néo-zélandais, témoin d’une longue page d’histoire haïtienne, s’est éteint, chez lui, en Haïti, en milieu de journée du mardi 14 janvier 2020, à l’âge de 93, a-t-on appris à la rédaction de l’agence en ligne, Lemiroirinfo.ca.

Port au Prince, https://www.lemiroirinfo.ca, Mardi 14 Janvier 2020

C’est le journaliste senior et Grand ami du défunt, Marcus Garcia, qui l’a annoncé sur les ondes de sa Radio, Mélodie FM, en début de l’après-midi.

«C’est une bibliothèque vivante qui vient de nous quitter. Bernard Diederich était une plume rare qui aimait tellement ce métier. Il  poussait tous ceux qui l’ont côtoyé vers l’exigence» témoigne Marcus Gracia.

Correspondant de plusieurs agences de presse internationales, Bernard Diederich est arrivé en Haïti en 1949, peu après la deuxième guerre mondiale, où il y est resté pour le reste de sa vie.

L’auteur de plusieurs ouvrages, dont, «Papa doc et les tontons macoutes», Le trophée et le prix du sang, l’écrivain-journaliste a connu, au cours de sa vie en Haïti, l’emprisonnement et l’exil, pour avoir tenté de faire la lumière sur les circonstances entourant la tentative d’enlèvement de « Baby doc », en avril 1963.

La rédaction de l’agence en ligne, Lemiroirinfo.ca, présente ses sympathies à la famille et aux proches du défunt ainsi qu’à la corporation des journalistes haïtiens et du monde qui vient de perdre l’un des plus anciens, plus brillants et respectueux de ses membres.

La rédaction

%d blogueurs aiment cette page :