A la une, Actualité, Brève, Justice, Sécurité, Société

Haïti/Sécurité: Des policiers non payés annoncent une protestation de rues dans une période exacerbée par le coronavirus

Des policiers de la 28eme et de la 29eme promotions de la police nationale Haïti (PNH) annoncent une marche pacifique pour ce lundi 27 Avril 2020 dans les aires métropolitaines de Port-au-Prince, pour exiger à l’État le paiement de 6 à 7 mois d’arriérés de salaires.

Port-au-Prince, https://www.lemiroirinfo.ca, Dimanche 26 Avril 2020

Des policiers de la 28e et la 29e promotions de la police nationale d’Haïti envisagent de reprendre le flambeau de la mobilisation. Ces policiers prévoient de manifester dans les rues de la capitale haïtienne, ce 27 avril, en vue d’exiger le paiement de 6 mois d’arriérés de salaire pour certains, et de 9 mois pour d’autres.

D’autres policiers regroupés au sein du mouvement « fantôme 509 », annoncent pour leur part, des jours sombres pour le pays, si rien n’est fait pour leur permettre d’avoir de meilleures qualité de vie et de travail.

Ces policiers syndiqués, ont pour l’ instant le plein droit de revendiquer, depuis la reconnaissance de leur statut syndical par le ministère des affaires sociales.

Par ailleurs, dans un communiqué, le premier ministre Jouthe Joseph, a informé que tous les chèques des policiers protestataires seront prêts à partir de ce lundi 27 avril 2020.

Est-ce une façon de dissuader les policiers dans leur mouvement qui risquerait d’être catastrophique pour le pays déjà en proie à la crise de Covid-19 ? Les policiers vont-ils mettre un terme à leur mouvement? Un dossier qui mérite d’être suivi à la loupe.

Alors que le nombre de personnes infectées par le coronavirus ne cesse de s’alourdir ces derniers jours, avec 74 cas avérés pour 6 décès et 7 malades guéris.

La rédaction

%d blogueurs aiment cette page :