A la une, Actualité, Société

«La commune de Carrefour est traitée en parent pauvre par l’État central» déplore le maire principal de la ville

Carrefour est une commune stratégique du département de l’Ouest, est située au Sud de Port-au-Prince. Elle relie la capitale haïtienne à quatre autres départements du Grand Sud : «Sud ‘Est, Nippes, Sud et Grand-Anse».

Carrefour, https://www.lemiroirinfo.ca, Samedi 19 Janvier 2020

En dépit de ses potentiels écologiques et une forte densité de sa population, la commune n’est pas toujours bien prise en charge par les autorités centrales.

Ce mauvais traitement réservé à l’une des plus grandes communes du département de l’Ouest, en termes de superficie et de population, ne fait qu’aggraver ses conditions sociopolitiques, économiques, sécuritaires et environnementales.

Le maire principal de la commune, Jude Édouard Pierre, qui intervenait ce vendredi 17 janvier, sur une station de radio de la Capitale, se montre plutôt préoccupé par l’absence depuis quelques temps de certaines institutions stratégiques nationales telles que «: l’électricité d’État d’Haïti, la direction nationale d’eau potable et d’assainissement, le ministère des travaux publics, transport et communication, et le Bureau de monétisation des programmes d’aide au développement» au niveau de la commune.

 En effet, «l’une de mes préoccupations est de savoir, pourquoi une grande partie de Carrefour n’est pas alimentée en électricité, bien que cette possède sa propre centrale électrique et une sous-station» s’interroge  le numéro un de Carrefour.

«Sur un total de 36 000 abonnés réguliers dans la commune uniquement 2300 abonnés acquittent leur facture envers l’Électricité d’Haïti» indique le titulaire de la Mairie de Carrefour. Il encourage du même coup, la population à respecter sa redevance en vue d’une meilleure distribution d’électricité dans la commune.

D’un autre côté, Jude Édouard Pierre s’interroge sur la présence de la direction nationale d’eau potable et d’assainissement (DINEPA) dans sa commune. «Je ne sais depuis quand une goutte d’eau est tombée dans les robinets des populations de Bon Repos et d’autres localités de Carrefour. Mais, quelle est la principale cause de l’absence de ce liquide précieux»? Se demande-t-il. «Je suis en pourparlers avec les responsables de la DINEPA pour trouver une solution durable à cette problématique» a-t-il dit.

Jude Édouard Pierre, aborde également le problème  de l’insalubrité et de la pollution du littoral qui fait rage dans cette commune qui s’étend de la montagne à la mer.

«Le site de décharge qui se trouve sur la route des Rails sera définitivement fermé  d’ici la semaine prochaine, la BMPAD sera aussi contrainte de payer une indemnité à chaque arrivage d’un navire pétrolier. Ce fonds sera servi pour lutter contre la pollution côtière occasionnée par le déballastage, c’est-à-dire, le déversement en mer d’eaux souillées d’hydrocarbures souvent issues du nettoyage des cuves des bateaux pétroliers» a-t-il promis.

Auteur : Louiny FONTAL

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :