A la une, Actualité, Justice, Politique, Santé, Sécurité, Société

Port au Prince/ insécurité: Au moins 11 journalistes ont failli laisser leur peau à Grand Ravine

Environ 11 journalistes haïtiens travaillant tous pour des médias en ligne, ont failli perdre leur vie, à Grand-Ravine, quartier populeux contrôlé par des gangs armés, situé au Sud’Est de la Capitale Haïtienne.

Portau Prince, https://www.lemoirinfo.ca, Jeudi 07 Mai 2020

Ces travailleurs de la presse qui étaient tous partis réaliser des reportages sur la situation des habitants de cette zone par rapport au coronavirus se sont heurté à des hommes armés qui ont ouvert le feu sur eux, au cours de route, ce mercredi 06 mai 2020.

Bilan, l’une d’entre eux, une jeune journaliste, est sortie grièvement blessée à la jambe. Cependant, les autres journalistes en sont sortis intacts grâce à l’appui de quelques membres de la population de Grand-Ravine, rapporte l’un des rescapés, sur les ondes d’une station de radio de la Capitale, alors qu’ils étaient encore coincés entre deux groupes de gangs rivaux qui s’affrontaient entre-eux.

Ce reporter qui était apparemment sur le choc, a déploré la réaction de ces hommes armés qui n’ont pas pu saisir la portée des sacrifices de ces journalistes qui ne jurent que par la recherche des informations au bénéfice de la population.

Pour l’instant, on ignore l’état de santé de la jeune reporter qui a été secourue puis transportée d’urgence dans un centre hospitalier de la capitale, pour recevoir des soins dont nécessite son cas.

Cela fait 2 ans et un mois depuis que Vladimir Legagneur, un jeune photojournaliste haïtien, avait été porté disparu dans cette même zone détachée, depuis des lustres, du contrôle des forces de l’ordre, alors qu’il était parti en reportage.

La rédaction

%d blogueurs aiment cette page :