Si dans certains domaines on est à bout d’inspiration, tel n’est pas le cas pour ceux qui s’occupent des morts. À Trinidad et Tobago, une morgue privée a organisé une cérémonie en l’honneur d’un jeune homme de 29 ans qui a surpris plus d’un.

Port-of-Spain, https://www.lemiroirinfo.ca, Vendredi 27 Novembre 2020

Le 15 novembre 2020, Che Lewis, a été assassiné dans son sommeil. Son père, Adlay Lewis, 54 ans, qui vivait dans la même maison, a été tué au même moment. En accord avec ses parents, la morgue lui a donné un enterrement qui dépasse de loin la première classe, comme on pourrait l’appeler en Haïti.

Ce jeune mécanicien a été embaumé en position assise, et avant de se rendre à l’église pour ses obsèques, sa dépouille a fait le tour de la capitale, Port-of-Spain dans un corbillard décapotable. Habillé de son meilleur costume et placé sur une chaise dans un corbillard décapotable, et encadré par des gardes du corps, le défunt, a fait un dernier tour de Port-of-Spain, capitale de Trinidad et Tobago. Le cortège a même passé devant le bureau du Premier ministre, Keith Rowley.

Des automobilistes ont posté des vidéos sur les réseaux sociaux. Les pompes funèbres ont diffusé en direct la cérémonie.

Confusion à l’église

Une fois arrivé devant l’église, le curé a refusé d’accueillir dans son église le corps de Che Lewis, hors de son cercueil.

Ainsi, la dépouille a été placée, toujours en position assise, devant la porte d’entrée. Et, pour donner un éclat à cette cérémonie, les obsèques ont été célébrées à l’extérieur de la cathédrale.

À côté de Che Lewis, se trouvait dans un cercueil, le corps de son père, Adlay Lewis également tué par balles. 

Après la cérémonie religieuse, Che Lewis a été enterré selon le rite funéraire pratiqué à Trinidad et Tobago dans son cercueil.

La rédaction