Cliquer pour écouter la Radio 
                         Cliquer pour écouter la Radio 

Cap-Haïtien/SPNH : Les policiers refoulent le macadam et dégainent leurs revolvers devant la DDN/PNH

Entrée de DDN/PNH

Partout dans le pays, les revendications des policiers sont les mêmes : « sécurité pour les agents, meilleures conditions de travail, le droit d’avoir un syndicat, le traitement adéquat pour leurs familles quand ils sont victimes dans l’exercice de leurs fonctions». Les manifestants affublés de rouge pour certains, ils ont parcouru plusieurs rues de Cap-Haïtien, ce lundi 17 février 2020.

 À l’appel de la policière, Yanick Joseph, qui se réclame coordonnatrice du syndicat de la police nationale d’Haïti (SPNH), affublés de rouge pour certains, ils ont parcouru plusieurs rues de Cap-Haitien, ce lundi 17 février 2020, accompagnés des sympathisants et des membres de leurs familles, ils ont marché à travers les rues de la cité christophienne.

De la place de Vertières, ils ont emprunté la route principale menant à la direction départementale de la Police du Nord (DDN/PNH). Ils ont campé devant l’entrée principale du Bureau départementale de la police nationale d’Haïti (PNH/DNN), juste avant d’offrir pour le plaisir des badauds, un concert de cartouches.

En effet, cette troisième sortie des forces de l’ordre dans les rues est soldée à la révocation de 3 agents et d’un inspecteur de police.  Avec la révocation des meneurs du mouvement syndical de la PNH, notamment Yanick Joseph, on se demande est-ce que le feu des policiers est subitement cassé ou vont-ils continuer  à mettre en exécution leur menace de boycotter les activités carnavalesques prévues les 23, 24 et 25 février prochain ?

Auteur: Guyno DUVERNÉ

%d blogueurs aiment cette page :