A la une, Actualité, Brève, Justice

Haïti/Justice : Le Bâtonnat de Fort Liberté presse les autorités judiciaires à combler les vides dans cette juridiction

Dans une correspondance en date du 22 janvier 2020, le conseil du barreau des avocats de Fort-Liberté presse les autorités judiciaires à combler le fossé laissé par la mise en disponibilité sans solde du doyen Me Robert Cadet et du commissaire du gouvernement Me Hérode Bien-Aimé, tous les deux impliqués dans un scandale de détournement de fonds.

Fort-Liberté, https://www.lemiroirinfo.ca, Dimanche 09 Février 2020

«Les deux magistrats assis et debout sont partis avec les clefs de leur bureau respectif et des matériels devant servir au bon fonctionnement du Parquet ainsi que du Tribunal de Première Instance de Fort-Liberté» a révélé le barreau dans une correspondance envoyée au ministère de la Justice et de la Sécurité publique et au conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) dont la rédaction de lemiroirinfo.ca a reçu une copie.

Le Bâtonnat de Fort-Liberté souligne que le Tribunal est dysfonctionnel, tout en énumérant une liste de contraintes dont fait face l’équipe intérimaire du Tribunal et du Parquet. « Le sceau du tribunal, les registres, les photocopieuses, les formes et les rapports se trouvent enfermés au bureau de ce dernier. Le Doyen a.i ne dispose pas de moyens logistiques. Le parquet est livré à lui-même. Les affaires pénales stagnent. Les dossiers des prévenus se perdent dans les tiroirs et la détention préventive s’accroît à un rythme vertigineux» a écrit le barreau, dans cette correspondance.

«La justice doit être cette femme aux yeux bandés sans tache et sans aucun soupçon» a conclu la note.

Auteur : Chenot ROCENY

%d blogueurs aiment cette page :