Cliquer pour écouter la Radio 
                         Cliquer pour écouter la Radio 

Haïti/Kidnapping : L’affaire du sénateur Kedlaire Augustin, un dossier qui mérite des précisions de taille !

Le sénateur du Nord’Ouest du Parti Haïtien Têt Kalé (PHTK), Kedlaire Augustin interpellé puis serait menotté et bastonné. Sa voiture identifiée comme étant une de celles qui seraient impliquées régulièrement dans des actes de Kidnapping dans la commune de Delmas et dans les zones périphériques de Port au Prince.


Port-au-Prince, https://www.lemiroirinfo.ca, Samedi 14 Mars 2020


Une patrouille de la police nationale d’Haïti (PNH) a procédé tard dans la soirée du jeudi 12 mars 2020, à Puits-Blain, banlieue Est de Delmas, à l’interpellation du Sénateur en fonction, Kedlaire Augustin. L’interpellation est survenue au moment où une alerte a été lancée sur un véhicule officiel activement recherché pour son implication dans des actes d’enlèvements au niveau de Delmas.


Le sénateur en fonction serait sévèrement bastonné, roué de coups par les policiers qui le prenaient pour un kidnappeur, au moment de sa prise de corps. Il a été ensuite conduit dans le commissariat de Delmas 33, ainsi qu’une autre personne qui se trouvait à bord du véhicule.


Relâché quelques heures plus tard, le sénateur visiblement désabusé ne trouve pas de mots pour qualifier les motifs avancés par les policiers, au moment de son arrestation. «Mon arrestation brutale fait partie d’un vaste complot ourdi contre ma personne par des adversaires politiques», lâche le parlementaire toujours en fonction. Me Kedlaire Augustin a remercié le Tout Puissant de lui avoir épargné de la mort. «Mon état de santé s’est détérioré». J’ai des lésions au niveau du crâne, j’ai ressenti également des douleurs abdominales» précise le sénateur.


Contacté à ce sujet par la rédaction de l’agence en ligne, Lemiroirinfo.ca, le porte-parole adjoint de la PNH, Garry Desrosiers, nous a fait attendre pendant plus de 24 heures, pour avoir la version de la PNH par rapport à ce dossier. À chaque appel, l’inspecteur Desrosiers nous déclare qu’il n’est pas en mesure de nous fournir des informations sur ce dossier, car ne disposant pas toutes les dernières données.


D’autres sources proches du commissariat de Delmas 33 confirment que le véhicule officiel appartenant au Sénateur Augustin faisait l’objet d’une fouille policière au niveau de Delmas. Ce véhicule, un SUV Toyota Prado sans plaque d’immatriculation, est assimilable à un autre véhicule, lui aussi sans plaque d’immatriculation, ayant participé à pas moins de 9 cas d’enlèvements suivis de séquestrations, effectués au niveau de la commune de Delmas.

Le Sénat de la République dans une note publiée dans la journée du 13 mars a déploré la façon dont ce père conscrit a été arrêté. Il exige que la lumière soit faite sur ce dossier qui tend à ternir l’image du Grand Corps réduit depuis le deuxième lundi de janvier de cette année à 10 membres seulement.

Pour sa part, l’association du Nord’Est, département dont le sénateur Kedlaire Augustin représente au Sénat, Jèn Je klere, est beaucoup plus tranchante dans ses réactions. Les responsables de ce regroupement de jeunes basé dans le Nord’Ouest disent ne vouloir pas croire que leur représentant au Sénat soit effectivement impliqué dans de tels actes. Ils se déclarent perdus, désorientés par rapport à la version des faits avancés par le parlementaire. Jèn Je Klere pointe du doigt certains proches du Sénateur Augustin qui seraient déjà impliqués dans des actes de banditisme en Haïti et à l’étranger.


Les membres de Je Klere encouragent le parlementaire Kedlaire Augustin à ne pas détourner l’affaire sur un angle politique. Mais à il devrait tirer plutôt les conséquences de son incohérence.


Les faits entourant les circonstances de l’arrestation du parlementaire restent jusqu’ ici douteux. Chaque partie cherche à trouver des artifices pour étouffer cette affaire et relancer la balle sur l’autre camp. Entre-temps, c’est la population qui continue de payer les frais des actes de Kidnapping toujours en hausse dans le pays.

Auteur : Louiny FONTAL

%d blogueurs aiment cette page :