Le Leadership d’André Sheer salué par ses adversaires politiques après l’annonce de sa démission à la tête du PCC

Andrew Scheer est arrivé à la tête du Parti Conservateur du Canada en 2017. Il a été défait, lors des élections fédérales du Canada par le candidat du Parti Libéral, Justin Trudeau, le 21 octobre dernier.

Son héroïsme a été salué par sa famille politique mais aussi par plusieurs personnalités politiques entre autres: le Premier ministre du Canada, Justin Trudeau, le Premier ministre de l’Ontario, le Premier ministre de l’Alberta et des chefs des autres partis à la Chambre des communes.

«Il y a peu de gens qui savent les défis et les opportunités, mais aussi les embûches et les barrières qui existent, quand on est le leader d’un parti national comme le Parti conservateur ou le Parti libéral».- Justin Trudeau, premier ministre du Canada

«Merci à mon ami Andrew Scheer d’avoir servi le Canada dans l’emploi difficile de chef de l’opposition. Je sais que c’était une décision difficile et je lui souhaite tout le meilleur pour la suite». Jason Kenney, premier ministre de l’Alberta

«Je souhaite tout le meilleur à Andrew Scheer, qui amorcera un nouveau chapitre de sa vie, et je le remercie pour son service comme chef de l’opposition et chef du Parti conservateur du Canada».-Doug Ford, premier ministre de l’Ontario

«Les rencontres assez rares que nous avons eues ont toujours été marquées d’une cordialité sans faille que je salue avec amitié. Je suis profondément convaincu, malgré des opinions autres, que tout ce qui a été fait l’a été pour le bien des gens».- Yves-François Blanchet, chef du Bloc québécois

«C’est une décision difficile à prendre, et je veux souligner votre travail acharné dans toutes les fonctions et toutes vos années de service […] C’est clair qu’on va avoir des différences d’opinions, mais ce qui nous rassemble, c’est cette idée qu’on travaille pour le bien commun».-Jagmeet Singh, chef du Nouveau Parti démocratique

«On me demande si je vais me présenter encore à la chefferie du PCC. Aucune chance que ça arrive. Le parti est moralement et intellectuellement corrompu […] Scheer était un chef faible qui l’a poussé vers le centre. Le prochain chef va faire la même chose».-Maxime Bernier (Twitter)

%d blogueurs aiment cette page :