Nouvelles des villes de Provinces dHaiti: Condensé hebdo du 27 septembre au 03 octobre 2020

L’Organisation Peuple en lutte (OPL) refuse de composer avec Jovenel Moïse

La population doit se réveiller pour chasser du pouvoir l’imposteur national, Jovenel Moïse telle a été la déclaration du vice coordonnateur du parti Organisation Peuple en Lutte (OPL), Ketel Jean-Philippe. Ketel Jean-Philippe a tenu ces propos lors d’un rassemblement de 3 jours de l’OPL dans la commune de Cayes-Jacmel dans le département du Sud’Est.

L’ancien député de la circonscription de Jacmel, Ketel Jean-Philippe qualifie de diversion la chute de la gourde face au dollar alors que, dit-il, le gouvernement carillonne sur tous les toits de la république que les élections sont démocratiquement possibles en Haïti pendants que le phénomène de l’insécurité continue de battre son plein.

************************************************************************Des membres de l’opposition foulent les rues des Cayes pour protester contre la formation du conseil électoral provisoire

Des dizaines de personnes qui s’opposent aux quatre volontés du pouvoir en place ont manifesté mercredi 30 septembre dernier aux Cayes pour demander au président de la république, Jovenel Moïse de revenir sur sa décision d’organiser des élections avec un conseil électoral provisoire sans provisions constitutionnelles.

Ces militants qui ont parcouru les différentes artères de la ville sans pour autant faire de grande recette au niveau de rassemblement. Ces derniers n’ont pas perturbé le bon fonctionnement des écoles, des institutions bancaires voire les marchés publics. Ils en ont profité pour exiger au ministre de la justice de libérer tous les prisonniers politiques qui sont incarcérés dans les différentes prisons du pays.

************************************************************************Trois mois de paralysie  activités judiciaires dans la juridiction de Jacmel

À cause du mouvement de grève des greffiers et huissiers à Jacmel, les juges ne sont pas capables de prendre siège, les assises criminelles avec ou sans assistance de jury ne sont pas tenues, les dossiers s’entassent et le nombre de cas de personnes en détention préventive prolongée s’allonge.

Selon l’un des porte-paroles du mouvement des greffiers et huissiers, Jean-Marie Alexandre, leurs revendications restent les mêmes: meilleure condition de travail, ajustement de salaire, carte de débit pour les fonctionnaires, accès au crédit comme employés de la fonction publique…

Jean-Marie Alexandre qui n’entend pas lâcher prise confirme la poursuite de leur mouvement jusqu’à la satisfaction finale. Il promet dans les jours qui viennent de serrer la vis et de passer à une autre étape dans leur mouvement.

************************************************************************

L’évêque des Nippes, Monseigneur Pierre André Dumas dénonce la gangstérisations de son terroir

L’évêque du diocèse de Miragoane et d’anse-à-veau, Pierre André Dumas exprime sa vive inquiétude face à la remontée spectaculaire des actes de banditisme et d’insécurité que connaît le pays. Le leader religieux se retrouve abasourdi depuis l’arrivée dans le département des hommes armés venant de Savien et de la base G9 pour terroriser les nippois.

Il appelle la population à la vigilance et demande à la police de faire le nécessaire pour barrer la routes à ces hommes qui sont dit-il des porteurs de mauvaises nouvelles. Il a fait ces déclarations lors de son homélie lors de la patronale de Saint-Michel Archange.

***********************************************************************Du sang neuf à la direction régionale de l’électricité d’Haïti à Petit-Goave

L’ingénieur SénéCharles Micheau a été installé à la tête du bureau régional de Petit-Goave de l’Ed’H. Il remplace à ce poste l’ingénieur Ernst Verdieu qui est transféré au bureau départemental des Cayes dans le département du Sud.

Dans son discours de circonstance, Séné Charles a promis aux abonnés de la cité de Faustin Soulouques qu’il adoptera de nouvelles stratégies de manière à augmenter la quantité de production de l’Ed’H dans un avenir très proche. Pour sa part, le directeur sortant a demandé aux employés de cette boîte de collaborer avec son remplaçant afin de permettre la promesse du président Jovenel Moïse qui est de fournir de l’électricité 24/24 soit une réalité à Petit-Goave.

************************************************************************Cap-Haïtien : Décès de deux jeunes étudiantes en sciences infirmières dans un accident de circulation

Deux jeunes étudiantes en sciences infirmières à la Faculté des Sciences Infirmières Notre Dame de la Sagesse (FSIDNS-Justinien) du Cap-Haïtien dont « François Kennie Ruth Sheilla, 22 ans et Déborah Deby Pierre, 24 ans, sont décédées dans un accident de motocyclette dans l’après-midi du mardi 29 septembre 2020.

Ce drame est survenu à l’angle de la rue 4 A de Cap-Haïtien lors d’une perte de contrôle de la motocyclette par son conducteur dans un télescopage.

En effet, l’étudiante François Kennie Ruth Sheilla, âgée de 22 ans, a rendu l’âme sur place. Cependant, sa camarade Déborah Deby Pierre, mortellement blessée, a été conduite d’urgence à l’Hôpital Universitaire Justinien, où elle a été accueillie en salle d’urgence pour une intervention chirurgicale puis a succombé de ses blessures dans la nuit du 29 au 30 septembre 2020.

************************************************************************Port Margot/Insécurité : Un jeune professionnel de 32 ans assassiné par balles

Un jeune électricien et plombier de 32 ans du nom de Rodly Sainvil a été assassiné par balles mercredi 30 septembre 2020 par des individus non identifiés, dans la localité de la Courbe Man Charles, à Port-Margot, commune du département du Nord.

C’est la cousine de la victime, Cedeline Charles qui a confirmé la nouvelle à l’Agence en ligne, Lemiroirinfo.ca. Transporté à l’hôpital Bon Samaritain du Limbé pour les premiers soins d’urgence, puis à l’hôpital Sacré-Cœur de Milot, Rodly Sainvil  a rendu l’ame le jeudi 1er 2020.

Le maire principal de Port-Margot, Jean Claude Voltaire, s’est dit « indigné par ces actes odieux qui tendent à s’intensifier dans la commune. » Il demande en ce sens à la police de diligenter sans délai une enquête pour d’identifier les auteurs de cet acte et de les traduire par devant la justice afin qu’ils puissent recevoir des peines proportionnelles à leur crime.

Une population de 45 000 habitants est livrée à elle-même depuis 7 ans, suite à l’incendie en 2013 du commissariat de la ville par des bandits armés. 

************************************************************************Ouanaminthe/Éducation : Des parents protestent contre la montée des frais scolaires dans les écoles privées

Plus d’une dizaines de parents d’élèves ont organisé le mercredi 30 septembre 2020 un sit-in, à Ouanaminthe. L’objectif de ce sit-in c’était de forcer les responsables au niveau des écoles privées et congréganistes de baisser les frais scolaires exorbitants.

Des parents d’élèves ont affirmé que dans certaines écoles de la zone, les frais scolaires d’un élève de 13e passent de 15 mille à 25 mille gourdes pour la nouvelle année académique (2020-2021) soit presque le double des frais perçus l’année dernière. Les protestataires  critiquent les responsables de certaines écoles qui ne respectent pas la loi du 4 octobre 2017 relative aux frais scolaires.

************************************************************************

Savane-au-Lait à Ouanaminthe : Au moins six familles portent plainte contre le CASEC de la zone et le directeur de l’INARA pour spoliation et vandalisme

Le président du Conseil d’Administration de la section communale de Savane-au-lait (CASEC) Herman Félix et le directeur régional de l’Institut national de la reforme agraire (INARA), Armand EBERLE ont été au Parquet de Fort-Liberté pour avoir été identifiés par plusieurs héritiers d’un vaste domaine comme étant auteurs intellectuels des scènes de pillage, d’incendie, destruction de maisons et de matériels, vol à mains armées, disparition des têtes de bétails, vandalisme et brutalité à des fins de spoliation sous prétexte ‘’Raison d’état’’. 

Dépourvues de presque tout, les familles Saint-Juste, Nelson, Larins, Présent, Jean-Baptiste et Clermont continuent de dénoncer ces hommes qui utilisent leurs autorités pour terroriser de paisibles citoyens. Elles implorent à la justice de placer son mot. Pour sa part, L’avocat des familles victimes Me Rithodel Cadet, entend démasquer les mains qui sont cachées derrière cette affaire.

La rédaction

%d blogueurs aiment cette page :